Vivre sur une île déserte : expérience en vidéo et conseils

Pierrick, un lecteur du blog, a fait le tour du monde. Au cours de son voyage, il a réalisé un de ses rêves qui était de vivre sur une ile déserte durant quelques jours. Aujourd’hui il partage son expérience avec nous à travers une vidéo et un article invité où il vous donnera tous les conseils pour vivre la même chose.
Vous pouvez aussi retrouver Le blog de Pierrick ici et sa page Facebook.

« Il y a trois sortes de voyageurs, les tous riches, les touristes et les tous risques »
Un routard croisé en Bolivie

Un retour à l’état sauvage, essayer de vivre avec la nature, se priver de confort pour se recentrer sur l’essentiel : chercher sa nourriture et construire un abri.
Pas d’argent, pas d’Internet, personne.
Juste vivre !
Sans se cacher derrière le confort et la technologie.
Sans se cacher derrière un écran, être dans le vrai, réfléchir sur sa vie.
Pourquoi je suis présent sur cette planète ?
Quel est le sens de ma vie ?

Je n’ai pas réussi à répondre à toutes ces interrogations, mais le cadre de l’île déserte m’a fait un bien fou. Me concernant, vivre sur une ile déserte est un rêve depuis tout petit.
Lors de mon voyage en Thaïlande, je me suis mis en tête de le réaliser.

Peut-être que la proximité de l’île de Kho Lanta n’y est pas pour rien dans le passage du rêve à la réalité.

Vivre sur une ile deserte : retour d’expérience

C’est tentant, c’est excitant et j’ai été surpris de la facilité à pouvoir mettre en place ce projet dans de bonnes conditions.

PierrickJe m’appelle Pierrick, originaire du Sud ouest de la France, je suis animateur socioculturel et réalisateur audiovisuel. Cette année, j’ai fait le choix de poser une année sabbatique pour réaliser un autre rêve : allier mes 3 passions, le voyage, la vidéo et l’animation.

Je suis donc en ce moment en train de parcourir le monde en faisant des haltes d’un mois dans des orphelinats afin de filmer le quotidien des enfants pour réaliser un documentaire.
Entre deux missions de volontariats dans les orphelinats, je vadrouille dans les pays alentours.
Je viens de quitter le Cambodge après un mois d’immersion au sein d’une superbe association. Chaque départ est très difficile à vivre et donc il m’est nécessaire de vite bouger, de me remettre en action pour ne pas trop penser à ceux que je laisse derrière moi…

Ce voyage je le vis au jour le jour. Je n’anticipe absolument pas mon itinéraire. Je me laisse guider par mes envies et les rencontres. Voyager sans guide touristique c’est possible, il faut simplement avoir du temps devant soi, et accepter de passer à côté de choses qui valait sûrement le détour.
Voyager par le biais d’associations et travailler en tant que volontaire, reste pour moi la plus belle façon d’aborder un pays.
On arrive à enlever cette étiquette qui colle à la peau des « touristes » et les rencontres deviennent bien plus enrichissantes et sincères.
Pour en revenir sur mon île déserte, j’ai fait le choix de me lancer dans cette petite aventure pour différente raison: relever le challenge de la survie en milieu hostile, me retrouver avec moi même et vivre nu !
Vivre sur une ile deserte

Car tout le monde peut le faire, seul ou en groupe, pour délirer ou pour se ressourcer voici quelques conseils.

Vivre sur une ile deserte : les conseils

1ère étape : repérer l’île adéquate

Ile deserte Thailande
Pas trop loin de la civilisation, mais avec aucun habitant, pas ou peu de passage et avoir du réseau téléphonique ! Eh oui, il faut quand même anticiper le pire : morsure de serpent, gros bobo, tempête, tsunami, etc…
L’application mobile Google Map m’a bien aidée pour ce repérage. N’hésitez pas à chercher les toutes petites îles à proximité des îles touristiques. Ils en existent des milliers en Thaïlande.
Après avoir ciblé plusieurs îles, je suis parti discuter avec les pêcheurs du coin pour avoir un maximum d’informations.

2e étape : visiter l’île convoitée

Après en avoir choisi une, l’étape suivante a été de m’y rendre une demi-journée pour repérer les lieux, vérifier le réseau téléphonique et voir si la vie sur place est possible. Pour cela, il faut trouver un pêcheur qui propose un service de taxi boat.

Quand le lieu est validé, prenez le temps de bien anticiper tous vos besoins.

3e étape : Préparer son sac

Voici ce que j’ai emporté dans mon sac :

  • Riz, eau, café, biscuits
  • Tasses, couteau
  • Matériel de pêche
  • Cordes, sac poubelle
  • Hamac, moustiquaire
  • lampe de poche, piles, briquet, téléphone portable
  • Trousse de secours, anti moustique, crème solaire, PQ
  • Pantalon, chaussettes, chaussures fermées, Pull, K-way
  • Maillot, casquette
  • Clopes
  • Testament
  • Numéros d’urgence

4e étape : dernières verifications

Puis, une dernière vérification de la météo avant le départ afin d’éviter la tempête tropicale.
N’oubliez pas de faire un descriptif détaillé de votre aventure (lieu et dates) à un proche.
Prenez les numéros d’urgence (secours, ambassade, pêcheur).

Reste plus qu’à prendre rendez-vous avec le taxi boat destination AVENTURE (et n’oubliez pas de fixer avec lui une date de retour…)
Arrivée sur l'île déserte

Je pense que le plus dur dans cette expérience et de vaincre sa peur avant le départ. Mais croyez-moi, une fois cette étape passée, ça vaut largement le coup !

Sur place, je ne vous en dis pas plus, à vous de vivre à votre façon votre trip sur votre île déserte.
Prudence tout de même, c’est le paradis, mais ça reste un milieu hostile…

Sur le retour on n’oublie surtout pas de ramener tous ses déchets, afin que ces petits coins de paradis le restent encore longtemps…

Bonne aventure ! Et soyez meilleurs que moi, pêchez du poisson !

Vivre sur une ile deserte

Merci à Pierrick pour son article invité, n’hésitez pas à réagir et posez vos questions. Et surtout partagez votre expérience si vous avez vécu la même chose 🙂

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!