Avoir un regard positif sur le monde quand on voyage

Après avoir parcouru le monde pendant plus de quatre ans, j’ai pu faire le point sur pas mal de choses dans ma vie de voyageur et sur les gens que j’ai rencontré durant mes voyages. Une de ces conclusions à laquelle je crois fermement, c’est que malgré que notre monde parte totalement en sucette, malgré les guerres et tous les crimes dont on entend parler, les êtres humains sont fondamentalement bons.

Un regard positif quelque soit la situation

Il y a quelques semaines, à Dublin, je me réveille un matin dans cette auberge de jeunesse en ne retrouvant plus mon sac à dos. Il contenait mon appareil photo, mon passeport, mon billet d’avion et d’autres choses assez importantes. Mais pour être honnête, je n’ai pas paniqué une seconde.

Temple Bar - DublinAprès avoir cherché dans mon dortoir et dans la salle commune de l’auberge je me mis à réfléchir. Il n’y avait que deux options possibles: la terrasse, où j’avais bu la veille quelques verres avec d’autres voyageurs, ou bien au Temple Bar, ce fameux pub irlandais de Dublin où j’avais fini la soirée.

Après avoir vérifié avec le gérant la terrasse de l’auberge, j’ai su qu’il ne pouvait être que dans ce pub irlandais. Je me suis donc mis en marche vers cet endroit sympa où j’étais la veille. A aucun moment je n’ai été nerveux ou paniqué à l’idée que mes biens aient été volés. Je n’ai même pas eu une once de colère.
Après tout, ce n’était pas la première fois que je perdais quelque chose en voyage. J’avais oublié mon sac à dos dans un restaurant de Kiev quelques mois avant durant mon tour de l’Europe. J’ai oublié aussi mon sac dans une boulangerie de Budapest et dans un bar en Roumanie.

Bien que je dispose du don unique et stupide de quitter un endroit en oubliant mon sac, j’ai toujours retrouvé mes affaires en faisant marche arrière et en demandant simplement au personnel s’ils avaient vu mon sac. Bien sûr à chaque fois on me restituait mes affaires.

Arrivé au Temple Bar, j’ai simplement demandé à un membre du personnel s’il avait retrouvé un sac à dos. Ce mec à gueulé quelque chose à son collègue qui est alors venu à moi. Il m’a demandé de le suivre et m’a redonné mon sac qui était caché derrière le bar avec encore toutes mes affaires à l’intérieur. Après avoir sincèrement remercié le personnel je me suis dirigé vers mon auberge.

Je vous le redis…. Les gens sont bons.

Voir le bien autour de soi

Regard positifJe suis sûr que beaucoup de voyageurs pourront me raconter des tas d’histoires à l’opposé de l’idée que je souhaite véhiculer dans cet article, mais je m’en tiens à ma conclusion. Notre monde n’est pas mauvais, il n’est pas rempli de lieux horribles où l’insécurité règne.
Le monde n’est pas rempli de mauvaises personnes qui souhaitent vous voler, vous arnaquer pendant votre voyage ou qui vous veulent du mal.

Bien sûr, ces choses arrivent et elles me sont déjà arrivés durant mon tour du monde (j’en parle dans cet article sur mon agression au Brésil). Mais plus vous croirez que la nature humaine est mauvaise, plus vous serez distant avec les autres et plus stressante sera votre vie pendant votre voyage.

Durant ces quatre années de voyages, j’ai appris qu’être vigilant et appliquer des règles de bons sens permet d’éviter les mauvaises rencontres et les problèmes. Ce qui m’a permis de maintenir cette foi envers les autres, apprécier et dire oui à chaque situation ou chaque interaction qui se présentaient à moi.

Cette foi envers les autres me permet aussi d’éviter de paniquer ou d’avoir peur quand je découvre que mon sac à dos ou mon appareil photo a disparu car l’idée qu’on me le vole dans un des endroits où je suis allé ne me traverse pas l’esprit.

Évitez de voir le mal autour de vous, évitez ces pensées négatives, restez vigilant, mais gardez à l’esprit que les gens sont bons.

Avez-vous un point de vue différent sur les gens en général ? N’hésitez pas à communiquer votre avis ! Cela m’intéresse.

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

CLIQUE ICI POUR RECEVOIR MES CONSEILS ET ASTUCES!

  • C’est un article frais et qui fais plaisir. Je suis d’accord avec toi: le gens sont bons, c’est juste les mecs qui ont le pouvoir qui sont mauvais. Dans la vie de tous les jours nous n’avons pas réellement à nous soucier de ce que les médias peuvent véhiculer ou autre.

    Depuis que je voyage, certes j’ai eu des soucis avec des escrocs ou autre, mais j’ai rencontré énormément de personnes vraiment sympathique, aidante, aimante et souriante…. Même dans les galères tu trouve toujours quelqu’un pour te tendre la main, surtout si tu pense positif et que tu souris.

  • Salut Ryan!

    J’aime beaucoup la vision qui se dégage de ton article et j’abonde complètement dans ton sens lorsque tu dis que plus on croira que la nature humaine est mauvaise, plus nous serons stressés et moins nous apprécieront notre voyage.

    De mon côté, j’essaie de transformer les mésaventures en  »Expériences » qui nous permettent de sortir des sentiers battus et de nous découvrir nous mêmes. Par exemple, ce peut être une occasion pour rencontrer notre ambassadeur et découvrir comment il faut procéder pour remplacer notre passeport 😉

    • Ryan Le Sacados

      Je vais dans ton sens aussi ! Je pense qu’il n’y a pas d’expériences « négatives ». Seulement des expériences qui nous font grandir, car chacune nous apportent quelque chose. C’est surement cliché ce que je dis, mais j’ai vraiment pu m’en rendre compte durant mes voyages.

  • Je partage ton avis. Il y a quelques mois, en prenant le métro à Bangkok, je perds mon portefeuille. Ce n’était pas une grosse perte je devais avoir 60 bahts (1€50), divers papiers, ma carte de retrait (Il faut moins d’une heure pour en faire refaire une à ma banque), mais plus gênant, ma carte d’identité…
    Deux jours plus tard je recevais un coup de téléphone de l’ambassade de France. La compagnie du métro avait trouvé mon portefeuille, vu ma carte d’identité, déterminé ma nationalité et l’avait expédié directement à l’ambassade.
    Dans mes divers papiers, il y avait mon adresse et mon numéro de téléphone, c’est ainsi que l’ambassade a pu me contacter.
    Bref, hormis les 60 Bahts qui s’étaient évanouis dans la nature…, tous mes documents, carte de retrait étaient dans mon portefeuille!

  • Ryan Le Sacados

    Je pense que l’honnêteté n’est pas définis selon le pays, mais tu as peut-être raison. En tout cas l’idée que je voulais souligner dans l’article n’est pas vraiment mon histoire avec le sac à dos, c’est surtout le fait de voir positivement les choses. Quand on voit le mal partout, même quand il n’existe pas, on finit par le créer.

  • Excellents conseils. Je confirme par expérience que les gens sont bons.

    J’ajouterai que dans beaucoup de sociétés traditionnelles, l’accueil du voyageur est un devoir : en effet, celui-ci peut venir de loin, être fatigué et ne connaît souvent pas les dangers de la région (climat, relief et comportement des animaux sauvages, entre autres). Il est donc un devoir pour le local de protéger et de prendre soin d’un hôte de passage. J’ai beaucoup vu ça en Sibérie : si on accepte de l’aide, on ne sait jamais où ça va finir, mais on est jamais déçu.

    Toutefois, celui qui va quelque part dans un pays pauvre et méprise les locaux en les considérant comme des gens de seconde zone ne récoltera que le mépris dont il a fait preuve. En fait, c’est donnant-donnant.

    • Ryan Le Sacados

      Merci pour ton commentaire Alex.
      C’est marrant que tu parles de la Sibérie, je souhaitais d’ailleurs faire un article sur le sujet. J’ai constaté durant mon séjour en Ukraine et en Russie que les personnes étaient vraiment accueillantes, chaleureuses, n »hésitant pas à proposer le gite et le couvert. Cependant ces mêmes personnes n’arrêtaient pas de me mettre en garde contre d’autres personnes du pays, me disant de ne faire confiance à personne. Je t’assure à chaque fois c’était ça ! Je me suis rendu compte que l’état d’esprit de l’ancien bloc soviétique était toujours présent dans ces pays. On se méfiait beaucoup à l’époque de ces voisins.

  • Marjorie/Histoire A Vivre Livres Personnalisés

    Merci de ton passage « chez moi », Ryan, ton blog est super ! Je suis aussi une fan des voyages, et l’un des thèmes de mon blog est les tours du monde en famille puisque je m’adresse aux parents.
    Ce que tu dis dans cet article est très vrai ! Les médias sabotent tout et effraient tout le monde, d’ailleurs je ne regarde plus les infos ni la télé depuis des années, j’ai bien mieux à faire ! ^^ Tous ceux que je lis et qui voyagent durant longtemps disent la même chose : oui les gens sont bons, et même une femme seule ne court aucun danger, pas plus qu’un homme seul.
    J’aimerais voyager un peu avec mon fils, mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour.

  • hahaha… tu me fais vraiment trop marrer avec tes histoires de sac à dos oubliés par ci par là…. franchement, je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait qu’effectivement le monde est rempli de gens de bonnes intentions, mais t’as quand même une veine incroyable de retrouver tes affaires à chaque fois! 🙂 faut être un peu moins tête en l’air my friend… 🙂 au plaisir…

    • Ryan Le Sacados

      Haha Sarah, wé faut vraiment le faire exprès pour arriver dans un bar avec son gros sac à dos et repartir en l’oubliant. D’ailleurs j’aurais pu repartir de l’apéro voyageur l’autre jour en oubliant mon manteau et mon appareil photo !

      • oh purée, je viens de comprendre pourquoi tu t’appelles Ryan Le Sacados!! C’est un moyen mnémotechnique pour arrêter d’oublier ton sac-à-dos un peu partout non…? vraiment trop malin!

        • Ryan Le Sacados

          Mince je suis démasqué ! Au début je voulais l’appeler « Le cerveau » mais c’était déjà pris.

  • Ton billet me fait bien plaisir car je ne suis pas de celles qui voient le mal partout. Je préfère croire que les gens sont principalement bons et sympathiques et que pour peu que l’on soit ouverts et bienveillants, ils nous rendent la pareille…

  • Entièrement d’accord avec toi sur cet article, en voyageant on voit vraiment les gens différemment, et on voit surtout les choses de manière plus positives !
    Je suis tout comme toi un spécialiste de « l’oubli » notamment des papiers et j’avoue que les premières fois (oui ça m’est arrivé 3 fois !) j’étais en panique mais maintenant c’est plutôt « no stress » ils doivent bien être quelque part ! 😉

  • Delphine – sac à dos

    Salut,
    Je crois très sincèrement que tu as eu de la chance que cette situation se soit produite dans un pays où les gens sont tous simplement les plus dévoués, les plus courtois, les plus intègres qui soient.
    J’y ai vécu deux ans, et ce fut un pur bonheur. Surtout en tant que français. Ils aiment la France et les français, en tout cas une certaine génération, je ne sais pas pour les plus jeunes irlandais.
    Bon séjour à toi.
    Slainte

    • Ryan Le Sacados

      Oui j’ai peut-être eu de la chance, comme les autres fois où ça m’est arrivé.
      Mais je préfère me dire que ce sont les gens qui sont bons, en général, et que ce n’est pas quelque chose qui est propre à une culture ou un pays.

  • Marc

    Où qu’on aille de par le monde, je crois qu’il est impossible de déroger à cette règle fondamentale ! La différence culturelle est tellement différente d’une ville à l’autre ou d’un pays à l’autre qu’il est presque impossible de se faire une opinion objective en quelques heures, jours, ou semaines. Les a priori (qu’ils soient positifs ou négatifs) s’interposent et freinent la découverte de l’autre… Avec cet état d’esprit, on peut éviter la plupart des galères et faire de ses vacances en France ou ailleurs un pur moment de bonheur.

  • Ah je suis d’accord avec toi qu’il faut voir le bien autour de soi et pas qu’en voyage mais dans la vie de tous les jours aussi. Mais je suis d’accord avec Sarah, t’as de la sacrée veine quand même, à Dublin, c’est bon, mais t’oublies ton sac à dos au Brésil, ou dans n’importe quel pays latin d’ailleurs, y’a peu de chance qu’il y soit encore! Donc ouais voir les gens bons tout en restant vigilant je dirais!

  • Passerelle

    Super ce blog plein d’informations intéressantes ! J’ai pour projet de partir d’ici 5 ans, et c’est une mine d’informations.
    Petite anecdote : Je perds un jour mon portefeuille gare de Lyon à Paris. J’avais dedans mon passeport, ma carte pro, une CB et 100 euros en espèces… Après avoir déterminé que c’était bien là que je l’avais perdu, je vais le lendemain aux objets trouvés de la gare. Tout le monde me disait que même s’ils l’avaient récupéré, je ne trouverais plus l’argent dedans. J’ai répondu : « il y a des gens honnêtes ! » Prémonition ? Une personne avait trouvé mon portefeuille et l’avait ramené. Et l’argent y était toujours !
    Comme quoi, les gens honnêtes, les gens sincères, existent partout.

  • Thomas Koenig

    J’ai presque envie de dire que c’est une histoire de karma (malgré que je n’y connaisse rien du tout ). En faisant le bien tu récoltera du bien et ainsi de suite. Parfois malheuresement des couilles t’arrivent mais ils faut rester bon jedi et ne pas sombrer dans le coter obscur en vociférant comme un démon. Moi aussi je croit en la bonter de la nature humaine et malgré pas mal de mauvaises éxpériences je me suit toujours éfforcer de voir le bon coter des choses.
    Ils m’arrivent souvent des choses bien aussi qui, d’après moi sont dû au fait que j’influe positivement sur mon univers. De quoi continuer a distribuer de l’amour !

    Thomas.