Guide pour voyager tout en restant végétarien ou vegan

Aujourd’hui je vois la différence, manger moins de viande permet de me sentir beaucoup mieux. Je réfléchis de plus en plus à devenir complètement végétarien et c’est pourquoi j’écume le net à la recherche d’information. Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir un article invité de Benny du blog Fluent in 3 months qui va vous donner des astuces et conseils pour voyager tout en restant végétarien.
N’hésitez pas à jeter un oeil à mon article Comment manger pas cher en voyage pour compléter votre lecture !

Cela fait maintenant 7 ans que je voyage à travers des pays comme l’Argentine et sa passion pour le bœuf, le Brésil et ses crevettes énormes, l’Irlande et ses gros plats de poisson, l’Espagne et son inimitable paëlla, la France et son foie-gras…

Pour mieux comprendre la culture de chaque pays, j’ai pris l’habitude de passer un maximum de temps avec les locaux. Mais en tant que végétarien, manger toutes les choses citées un peu plus haut ne fait absolument pas partie des raisons pour lesquelles je voyage. Malgré ça, j’ai appris au fil du temps à éviter les situations embarrassantes, à goûter à la cuisine locale à ma façon mais surtout, à ne pas me laisser aller en oubliant mes principes.

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous ma manière de voyager en tant que végétarien.

Quelques astuces pour rester végétarien / vegan en voyage

Apprendre à cuisiner

Si votre auberge de jeunesse ou la personne qui vous accueille en couchsurfing possède une cuisine, le moyen le plus sûr et le plus économique est de cuisiner ses repas. Peu importe où vous allez, vous trouverez toujours de quoi cuisiner végétarien sur les marchés ou dans les magasins.

Savoir que la traduction de “végétarien” est inutile

Je suis végétarien / Soy vegetariano / I’m vegetarian, etc. Toutes ces traductions ne m’ont servi à rien. Le mot “végétarien” peut vouloir dire plein de choses : que vous ne mangez que des plats natures, que vous ne mangez pas de viande rouge, etc… En utilisant ces mots, les gens qui croient que les végétariens mangent exactement comme des lapins risquent de ne vous servir qu’une assiette de laitue. D’autres vous serviront de très fines tranches de viande en pensant que ça vous plaira. Ce n’est pas leur faute, le mot “végétarien” ne se traduit simplement pas correctement.

Être très clair sur les choses que vous pouvez manger

Le jour où j’ai demandé par erreur s’il y avait un plat “végétarien” dans un restaurant et qu’on m’a répondu non, je n’ai pas lâché l’affaire et j’ai demandé s’il y avait un plat sans viande, poisson ni poulet (oui, le poulet n’est pas considéré comme une viande dans de nombreux pays). Au final, j’avais pas mal de choix ! C’est juste que beaucoup de gens ne comprennent pas le mot “végétarien”. Vous pouvez utiliser ce mot pour vous décrire, mais quand il s’agit de manger, il est vraiment indispensable d’expliquer.

Acheter un guide de conversation et apprendre le vocabulaire lié à la nourriture

Un guide de conversation est un excellent moyen de s’initier à la langue. La plupart possèdent non seulement un petit dictionnaire, mais aussi toute une section consacrée à la nourriture ! Apprendre les bases comme le nom des viandes vous permettra de gagner du temps au restaurant.

Apprendre le vocabulaire lié à la nourriture en italien (et en indien, etc…)

La mondialisation a eu pour effet que, même dans les petits villages perdus, on trouve des plats internationaux. Les chaînes comme McDonald’s ne nous seront pas utiles, mais il y a plein d’autres options ! La plupart du temps, les explications du menu sont en langue locale (en dehors des zones touristiques), mais si vous n’avez pas appris la langue ou que vous n’êtes que de passage dans un pays, le mieux reste de “tricher” en utilisant le vocabulaire italien. Quand j’étais en Slovaquie pour apprendre l’Esperanto, simplement savoir comment dire “où puis-je trouver” m’a permis de trouver la pizzeria la plus proche en utilisant le mot “pizzeria”. J’ai eu pas mal de chance, puisque le restaurant que j’ai trouvé proposait un menu bilingue italien/slovaque et j’ai ainsi pu choisir un délicieux repas sans viande très simplement. Beaucoup de pizzerias proposent aussi des pâtes, excellentes pour la santé quand elles sont mangées avec modération, surtout lorsqu’elles sont recouvertes de légumes frais. On trouve des restaurants de culture végétarienne comme l’Indien un peu partout, et dans ce cas, je prends toujours un délicieux Aloo Gobi ! Beaucoup de kebabs proposent également des falafels.

Les restaurants végétariens

Happy cow ont dressé une liste des restaurants végétariens et végétariens-friendly sur leur site internet. La liste n’est pas exhaustive (beaucoup de restaurants “normaux” proposent des plats végétariens) mais elle simplifie vraiment les choses.

Copier les idées des restaurants végétariens locaux

Ce qui est bien, avec les restaurants végétariens locaux, c’est que la plupart d’entre eux adaptent la cuisine locale pour les végétariens. Je n’y mange pas souvent puisque ce sont en général des restaurants pour touristes et qu’ils sont chers, mais leurs menus sont une véritable source d’inspiration pour cuisiner soi-même ses plats végétariens.

Commander un plat simple + des légumes ou plusieurs entrées

Il arrive parfois qu’un restaurant ne propose aucun plat sain et végétarien. Mais la plupart d’entre eux proposent des légumes dans leurs plats de viande. Alors, plutôt que de manger un plat nature et insipide, demandez une assiette de riz et un plat de légumes “à part”. Vous pouvez aussi commander plusieurs entrées qui formeront au final un repas sain et végétarien.

S’il n’y a rien sur le menu, faites une demande

Peut-être qu’un plat vous donne envie mais qu’il contient du poulet ? Dans ce cas, demandez simplement au serveur de remplacer le poulet par vos légumes préférés. La plupart des restaurants accepteront, mais mieux vaut demander avant de s’asseoir à une table

Trouver des concepts végétariens-friendly équivalents

On n’y pense pas toujours, mais il existe beaucoup de manières de trouver de la nourriture végétarienne. A Buenos Aires en Argentine, je me suis rendu compte, à mon grand plaisir, que plutôt que de chercher une section “Végétarien” inexistante, il me suffisait d’aller dans la section “Dieta” du menu pour manger sain et végétarien. Il existe même des restaurants spécialisés dans la cuisine allégée, et la viande s’y fait très rare ! J’ai vraiment mieux mangé grâce au simple mot “dieta” (et je ne fais absolument pas de régime !) plutôt qu’au mot “végétarien”.
Ici, au Brésil, les restaurants “self service” (ils utilisent l’anglais et non le portugais) proposent de nombreux plats végétariens qui sont censés être mangés avec de la viande. Vous payez au poids, donc c’est une option économique pour manger sain, varié et végétarien. J’ai vraiment très bien mangé en Amérique du Sud grâce à toutes ces découvertes !

Demander aux autres voyageurs où manger où vous allez

Puisque c’est tout simplement impossible de dresser une liste complète des restaurants où manger végétarien, la meilleure option reste de demander aux voyageurs (c’est bien la seule situation où je me permets de ne pas demander aux locaux) quelques conseils sur les restaurants végétariens dans le pays ou la ville où vous allez. Vous trouverez de bons conseils sur le forum Lonely Planet thorntree et sur le Couchsurfing group. Dans tous les cas, rendez-vous dans la rubrique concernant la ville ou le pays où vous allez.

Se faire livrer

Si vous ne trouvez pas où manger où vous êtes, faites vous livrer ! La livraison est parfois gratuite et le menu est souvent flexible. Hier soir, je me suis fais livrer une pizza végétarienne sur la plage.

Rester détendu en toute occasion

Même si je refuse catégoriquement de manger de la viande et du poisson, je fais mon maximum pour ne pas mettre de distance entre les locaux et moi en leur présentant le végétarisme de manière différente. Comme vous pouvez le voir sur la photo en dessous, je peux littéralement gober mon plat comme un animal affamé. Et j’invente aussi des histoires complètement folles racontant que nous aussi, les végétariens, nous chassons notre nourriture et traquons nos proies dans les marchés. J’avoue que j’aime bien me moquer de ceux qui mangent de la viande, parler de leurs canines “pathétiques” et de leur addiction aux ustensiles de cuisine et au four alors que moi, je me rapproche au plus près du “vrai” genre humain et de la nature, etc… Dès que je comprends que je fais face à un mur en essayant d’expliquer pourquoi je suis végétarien, je sors l’argument implacable qui plaît à tout le monde :

“je suis végétarien parce que je suis fou !”

S’expliquer

Si vous essayez juste de voir si le végétarisme est fait pour vous, je vous conseille de ne pas suivre le régime lorsque vous voyagez. Ça vous facilitera les choses. Être végétarien et voyager peut vite devenir stressant et frustrant quand on n’est pas sûr à 100% de ses choix. Vous pourrez toujours vous y remettre après votre voyage.

Si vous êtes végétarien pour des raisons morales, alors faites très attention à votre façon de l’exprimer. N’essayez pas de convertir les étrangers ni de vous présenter comme quelqu’un de supérieur car vous suivez ce régime. !ce concept est incompatible avec de nombreuses cultures et vous risqueriez de blesser des gens simplement en refusant de manger leurs plats locaux ou en rappelant que des animaux ont dû souffrir pour qu’ils puissent manger.

Apprendre à présenter votre cas de manière logique et répondre aux critiques cinglantes vous aide à faire respecter vos choix. Et quand vous êtes à l’étranger, votre objectif est de vous faire respecter et non de convertir les autres.
Voyager végétarien

Les raisons qui m’ont poussées à devenir végétarien ne sont pas franchement honorables. J’ai été très malade dès les premiers mois de ma vie et ai dû suivre un régime très strict. Et juste parce que je suis têtu, j’ai continué ce régime plus longtemps que prévu et me suis peu à peu habitué à ce régime plus sain pour décider ensuite de supprimer la viande et le poisson. Maintenant que mon corps n’absorbe plus jamais de viande, les peu de fois où j’en ai mangé par mégarde m’ont rendues malade pendant plusieurs heures. Je pourrais certainement forcer mon corps à accepter la viande, mais il en est hors de question pour les nombreuses raisons qui font que les végétariens décident de ne plus manger de viande.

L’avantage de mon histoire, c’est qu’elle n’inspire pas la critique. Je suis malade si je mange de la viande. La plupart des gens compatissent. Je me suis rendu compte que les discussions habituelles entre végétariens et non végétariens peuvent être coupées avec cette simple phrase : je suis malade quand je mange de la viande.

On doit aussi respecter les autres

Beaucoup de végétariens fiers de l’être n’aimeront pas ce qui suit, mais il est important de rester compréhensif en voyageant. Le végétarisme est absent de beaucoup de cultures, et de nombreuses personnes bien intentionnées se débrouilleront quand même pour vous proposer un repas végétarien rien que pour vous faire plaisir. Ils respectent votre culture, et il est important que vous leur rendiez la pareille en les remerciant chaleureusement.

Avant de manger chez des locaux, prévenez-les à l’avance et proposez-leur des idées de repas. Dans beaucoup de culture, apporter sa propre nourriture à un repas ou un événement est considéré comme une insulte. La meilleure solution reste peut-être de manger avant d’y aller et de goûter à un snack sans viande une fois sur place en disant que vous n’avez pas faim.

Dans tous les cas, vous disputer avec quelqu’un qui mange de la viande depuis des décennies ne vous permettra pas de vous faire beaucoup d’amis. Je n’ai pas spécialement envie de convertir le monde entier au végétarisme même si ce serait en effet beaucoup plus simple pour moi. Les gens vivent leur vie comme ils l’entendent. En expliquant gentiment vos principes et sans jamais bous braquer, vous verrez que vos échanges seront bien plus simples ! Et si des gens vous demandent les raisons qui vous ont poussé à devenir végétarien, tant que vous répondez honnêtement que c’est un mode de vie qui vous convient parfaitement, les gens seront heureux d’entendre ce que vous avez à dire.

Merci à Benny pour cet article !
Si vous êtes vous aussi végétariens et que vous avez quelques astuces et des conseils à donner aux voyageurs, laissez-moi un commentaire. Et n’oubliez pas de partager cet article avec vos amis végétariens sur Facebook et Twitter ! Si vous êtes un mangeur de viande, vous pouvez aussi laisser un commentaire sur vos expériences avec des voyageurs végétariens vues de l’extérieur.

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

CLIQUE ICI POUR RECEVOIR MES CONSEILS ET ASTUCES!