Le couchsurfing qu’est-ce que c’est ?

Accueil » Blog voyage » Informations voyageurs » Le couchsurfing qu’est-ce que c’est ?
Le couchsurfing qu’est-ce que c’est ?

Quand je parle de mes voyages et de ma façon de voyager, je suis souvent amené à parler de couchsurfing, un service vraiment fantastique qui est, au-delà de l’aspect financier et pratique, un outil formidable.
Couchsurfing m’a permis de vivre des expériences et des rencontres vraiment inattendues et magiques. Et c’est bien là l’essentiel d’un voyage non?

Malheureusement ce service est moyennement connu ou très mal utilisé et c’est pourquoi j’ai souhaité écrire cet article pour expliquer ce qu’est vraiment le Couchsurfing.

C’est quoi le couchsurfing ?

Le mot « couch » voulant dire canapé, la réponse est dans la question. tu surfes (ou voyages) en squattant de canapé en canapé, que ce soit pour quelques jours en vacances ou durant un long voyages, et ceci dans de nombreuses villes à travers le monde.

Ok merci, à plus !

Attends, reviens j’ai pas finis !
Le couchsurfing c’est plus qu’un simple squat sur un canapé ou dans une chambre d’ami. L’idée principale, qui a contribué au succès de ce mode de voyage, c’est l’échange culturel et l’hospitalité entre plusieurs personnes d’horizons différents. Je parle d’ailleurs de l’une de ces expériences ici.

Un échange culturel ? Tu te fous de moi ? Je croyais qu’on parlait de logement gratuit !

Détends-toi. Oui, le couchsurfing permet de bénéficier d’un logement gratuit, mais c’est bien plus que ça.

Pour te donner un exemple, imaginons que tu loges dans une auberge de jeunesse.
Tu passes ta journée à te balader dans une ville, seul, avec un ami ou une personne rencontrée dans une auberge. Là tu commences à avoir faim et tu vas donc tout naturellement te mettre à la recherche d’un endroit où manger (n’hésite pas à jeter un oeil sur mon article comment manger pas cher en voyage). Parfois tu tomberas sur un restaurant avec de la bonne cuisine locale, mais la plupart du temps tu te retrouveras à décrypter un menu plastifié, traduit en cinq langues, avec des plats qui auront l’air aussi appétissant qu’un sandwich de la SNCF.
Au final tu commandes quelque chose de très moyen, tu rentres à l’auberge pour te reposer avant d’aller en soirée et tu es de retour dans ton dortoir à 3h du matin.

Maintenant admettons que tu loges chez ton hôte couchsurfing
Apple strudel en CouchsurfingTu te réveilles le matin et tu trouves dans le frigo un délicieux gâteau apple strudel spécialement préparé pour toi, par ton hôte. Sur la table du salon, un plan des différents endroits qui t’intéressent, et dont tu as parlé la veille, qui vont te permettre de découvrir la ville et ses secrets par toi-même.
La nuit tombe. Tu reçois un texto de ton hôte qui te donne rendez-vous devant l’église à 18h pour que vous puissiez vous balader et manger quelque chose ensemble. Vous empruntez des petites rues et des raccourcis loin des rues touristiques. Ton hôte t’emmène dans un petit resto local où l’unique menu est écrit dans la langue locale, sur une ardoise accrochée près de la cuisine ouverte sur la rue. Après ça vous retournez vous balader pour prendre quelques photos de la ville de nuit et rejoignez des amis à ton hôte pour profiter d’une super soirée de fou dans un café underground qui n’est cité dans aucun guide touristique. Après ça vous rentrez ensemble chez ton hôte et tu t’écroules sur ce confortable canapé trois places qui te donne l’impression d’être « à la maison ».

Oui mais le but premier c’est d’être hébergé gratuitement non?

Non, c’est une mauvaise interprétation de l’idée initial. Le couchsurfing est devenu ces dernières années une technique, pour certaines personnes égoïstes et radines, un moyen d’être hébergées gratuitement sans se soucier de ses hôtes. J’ai déjà logé chez des personnes qui m’ont avoué avoir reçu à plusieurs reprises des voyageurs qui étaient restés chez eux quelques jours sans jamais leur dire merci ou s’il vous plaît pour quoi que ce soit et qui pouvaient même s’enfermer dans la chambre d’ami sans leur adresser un mot.
Le couchsurfing ce n’est PAS un hébergement gratuit. En fait, si c’est ce que tu recherches, passe ton chemin !

Ok, mais il n’y a rien à payer ?

Plage couch surfingNon pas tout à fait.
Imaginons que tu voyages en Europe. A raison de 10 euros par nuit en auberge, ton budget tour du monde risque de fondre très vite.
Maintenant admettons que tu ais trouvé quelqu’un pour t’héberger sur Couchsurfing. Généralement, il faudra payer les transports pour te rendre chez ton hôte en bus, en train ou en métro (la plupart du temps ça ne coûte pas pas grand chose).
Si tu vas manger dehors, et si ton budget te le permet, c’est l’occasion d’inviter ton hôte à dîner. Ou bien tu peux proposer d’aller faire les courses pour remplacer ce que tu as pu consommer chez lui. Tu peux aussi proposer de lui préparer ton plat de prédilection (sérieusement, faire des crêpes c’est pas compliqué !)

Mais au final, quelque soit les choses que tu vas payer, le total de ce que tu vas dépenser en couchsurfing sera clairement moins élevé que ce que tu aurais payé pour te nourrir et dormir dans un dortoir.
Ceci sans compter les belles expériences humaines que tu vas vivre qui, elles, n’ont pas de prix.

Ok, j’ai capté. Des personnes et des endroits typiquement locaux, un coût très bas. C’est tout ?

Royal Enfield en voyageNon. Le site coushurfing propose plein d’occasions de se rencontrer entre voyageurs ou personnes qui organisent leurs futurs voyages. Chaque endroit dans le monde bénéficie d’une interface sur laquelle on peut planifier pour aller boire un verre et rencontrer de nouveaux couchsurfers ou bien chatter avec tes futurs hôtes. Mais en plus de ça tu as la possibilité de répondre à des annonces très diverses.
Par exemple lors de mon voyage en Inde je suis passé par le groupe couchsurfing « Motobiker in India » pour aheter ma Royal Enfield que j’ai revendu à un autre voyageur au bout d’un mois.
Si tu vis dans une grande ville assez touristique, tu peux aussi organiser ou te rendre à des soirées jeux, un club de lecture ou juste des sorties dans un bar.

Il y a aussi des onglets où tu peux te joindre aux communautés locales et profiter de leurs bons plans.

A noter : Dans chaque grande ville il y a des soirées coushurfing qui s’organise. Donc n’hésite pas à t’y inscrire pour rencontrer d’autres voyageurs !

Il y a aussi des groupes dédiés aux voyages pas cher dans différents pays et différentes villes comme le Vietnam ou New York. Des plans pour échanger sa maison le temps des vacances ou encore tout ce qu’il faut savoir sur les clubs underground de Berlin.

C’est terrible ! Et on peut faire autre chose ?

Oui des tonnes. J’ai à peine évoqué les avantages culturels du couchsurfing.
Personnellement, quand j’arrive dans une ville, j’essaie toujours de trouver un hôte. A défaut il est toujours possible de rencontrer des locaux sans forcement être hébergé, du coup ça permet toujours de découvrir le lieu d’un point de vue local.

A travers le couchsurfing et grâce à mes différents hôtes, j’ai eu l’occasion de vivre des choses vraiment inattendue ! Comme par exemple la fois où j’ai vécu une semaine au sein de la communauté mexicaine à Varsovie. J’ai aussi appris à quel point l’éducation à l’école était intense dans des pays comme le Japon. J’ai appris le potentiel diététique de certains aliments en Inde et encore des tonnes d’autres choses passionnantes.

Comment je m’inscris ?

Il te suffit de te connecter sur le site cousurfing.org et de cliquer sur le bouton orange « Sign Up », mais attends !
Il y a une bonne et une mauvaise manière de commencer avec le couchsurfing et beaucoup de gens font la même erreur ; celle de ne pas compléter leur profil.
Très souvent, les gens ouvrent un compte, complètent deux ou trois cases et c’est tout. Il ne faut pas s’étonner après si les hôtes ne répondent pas à tes demandes d’hébergement.
Ajoute une photo, écris quelques lignes pour te décrire, parle de tes gouts goûts, tes rêves, ton mode de vie et tout le reste. L’idée est de te mettre en valeur !

Si vous avez accueilli ou avez été hébergés en passant par Couch Surfing, n’hésitez pas à me laisser votre anecdote ! Je serais ravi de les lire !

Loading Disqus Comments ...

Sitemap / XML sitemap - Copyright © 2011 - 2015 Blog voyage Le sac à dos - Tous droits réservés - Mentions Légales