Arrivée à Bangkok, mes conseils pour une première approche réussie

Accueil » Blog voyage » Conseils aux voyageurs » Arrivée à Bangkok, mes conseils pour une première approche réussie
Arrivée à Bangkok, mes conseils pour une première approche réussie

Bangkok. Capitale de la Thaïlande, paradis des backpackers et clairement LE meilleur endroit pour une première approche de l’Asie du Sud-Est.
J’ai rencontré quelques voyageurs qui n’arrivaient pas à apprécier la folie et l’effervescence de Bangkok à leur juste valeur. Mais pour moi, la capitale thaïlandaise, une fois « domptée », est l’une des villes les plus fascinantes au monde.

Cet article est donc destiné à ceux qui souhaitent visiter Bangkok pour la première fois.
J’y suis déjà allé plusieurs fois et j’ai décidé de partager avec vous quelques astuces qui vous permettront de découvrir la ville sereinement.
Si vous souhaitez avoir plus de conseils pour visiter la Thaïlande n’hésitez pas à consulter l’article budget astuces et conseils pour un voyage en Thaïlande.

UN PEU D’ORGANISATION avant de visiter Bangkok

Bon, je vous vois venir… Comment un mec qui bouge autant que moi et qui n’a aucun autre objectif que de voyager peut vous donner des conseils sur l’organisation ? Eh bien vous apprendrez qu’en voyageant, on devient aussi beaucoup plus organisé !
Avant de partir, prévoyez votre moyen de rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport de Bangkok. Ça vous évitera de vous sentir dépassé.

Vous devez aussi faire attention à plusieurs choses :

Le visa

Vous restez moins de 30 jours en Thaïlande ? Vous pouvez vous rendre sur place avec un simple passeport. Pour ceux qui restent à Bangkok plus d’un mois, il vous faudra faire un visa directement à l’ambassade. N’hésitez pas à consulter ce site.

Sachez aussi que votre visa de 30 jours (délivré à l’arrivée) peut être renouvelé en sortant du pays. Gardez simplement en tête que le visa-run (qui consiste à sortir du pays en bus puis y re-entrer juste après 15 minutes) ne fonctionne plus.

Atterrir à Bangkok en début de soirée

Comme il y a six heures de décalage horaire entre la France et la Thaïlande, vous n’aurez qu’une envie à votre arrivée à Bangkok : aller vous coucher. Mais avant de tomber dans les bras de Morphée, n’oubliez pas qu’il est sans doute trop tôt pour dormir en Thaïlande et que plus tôt vous vous habituerez à la nouvelle heure et mieux vous vous sentirez.

Réservez la première nuit dans une auberge de jeunesse, et seulement la première !

Flapping Duck visiter BangkokPensez à réserver la première nuit pour ne pas stresser à votre arrivée à Bangkok. Il y a beaucoup d’auberges de jeunesse, mais réserver la première nuit vous permettra de voyager sereinement. Le lendemain de votre arrivée, vous aurez tout le loisir de partir à la recherche d’un nouveau logement.

Mon conseil pour les débutants : il y a plein d’auberges de jeunesse dans le quartier de Khao San, mais faites attention à ne pas en choisir une se trouvant sur la route principale. C’est très bruyant et vraiment pas pratique. Le quartier de Khao San est connu pour son ambiance routard. C’est l’un de mes endroits préférés à Bangkok, on y trouve un fabuleux mélange de cultures, des magasins kitsch et des bars animés.

Vous pouvez réserver votre chambre dans ce quartier via Hostel World très facilement. En moyenne, une chambre double basique, propre et équipée d’un ventilateur vous coûtera 400 bahts par personne. Pour une chambre, un peu plus classe avec salle de bain privée et climatisation, comptez une moyenne de 1000 bahts.
Pour plus de conseils sur comment choisir une auberge de jeunesse je vous recommande cet article.

Attention : en haute saison (de novembre à avril), les prix sont souvent plus élevés.

Attendez d’être à Bangkok pour faire du shopping

Visiter Bangkok marchéBangkok est la capitale mondiale des voyageurs fauchés et on y trouve toutes sortes de choses beaucoup moins chères qu’en Europe. Peu importe ce que vous recherchez, vous le trouverez ici ! A la recherche d’un pantalon confortable pour les trajets ? D’un t-shirt cool ? D’un nouveau sac à dos ou même d’une lampe de poche ?

Privilégiez les achats sur place qui vous coûteront au moins deux fois moins cher qu’en France.

Après l’atterrissage

Ça y est, vous voilà en terre thaïlandaise ! Comme dans la plupart des grandes villes, l’aéroport se trouve à une trentaine de kilomètres du centre. Alors, comment faire pour aller à Khao San depuis l’aéroport ?
Voici les trois modes de transport les plus simples :

Le transfert réservé auprès de l’auberge de jeunesse

De nombreuses auberges proposent de venir chercher leurs invités à l’aéroport. Il s’agit d’un service souvent peu coûteux et tout ce que vous avez à faire est de fournir votre numéro de vol au moment de la réservation. Pratique, non ?

Le taxi

Je ne vous parle pas ici des rabatteurs qui arnaquent les touristes, mais bien des taxis officiels, ceux qui possèdent un insigne et un compteur. Ils partent de l’extérieur de l’aéroport et sont faciles à trouver. Il vous suffira de vous placer dans la file d’attente puis de négocier le prix auprès du chauffeur afin d’éviter les mauvaises surprises. Le trajet coûte environ 400 bahts.

La navette

Franchement, vu le prix d’un taxi pour deux personnes, prendre la navette Suvarnabhumi ne sert pas à grand-chose. Le seul avantage, c’est qu’elle est beaucoup plus rapide. La ligne express coûte 90 bahts par personne et ne met que 15 minutes à atteindre le centre, la ligne plus lente (six arrêts) coûte 40 bahts par personne et met 30 minutes. Du terminus, il vous faudra prendre un taxi (officiel) en demandant de mettre en route le compteur. Le trajet jusqu’à Khao San Road coûte 100 bahts maximum.

LE PREMIER DÎNER

Street Food à BangkokAprès une bonne douche et une délicieuse bière de bienvenue, arrive généralement le moment où on commence à avoir faim.
Bonne nouvelle : la Thaïlande est un véritable paradis pour les amateurs de bonne cuisine. À tous les coins de rue vous sentirez l’odeur des crêpes fraîches, du poulet frit, des légumes au curry… Il est d’ailleurs très probable que votre auberge de jeunesse elle-même possède son propre restaurant !

Vous avez peur de vous lancer vers l’inconnu en mangeant directement dans la rue ? Faites-moi confiance, la nourriture thaï ne déçoit personne et même dans la rue, les ingrédients sont souvent plus frais et plus savoureux que dans les restaurants traditionnels ! Sans oublier que la street food coûte en moyenne deux fois moins cher que dans les restaurants classiques !
N’hésite pas à consulter mon article Comment manger pas cher en voyage pour plus d’informations.

Pour être honnête, ma toute première soirée à Bangkok, je l’ai passée… Dans mon lit ! J’étais fatigué et pas encore tombé sous le charme de la ville. D’où ce dernier conseil :

Prenez votre temps !

Il faut du temps, non seulement pour découvrir tout ce que Bangkok a à offrir, mais aussi pour apprendre à apprécier la ville à sa juste valeur. Prenez votre temps en découvrant Bangkok à votre rythme et laissez-vous aller à toutes vos envies de visites, de rencontres et de découvertes.
Et si vous n’arrivez pas à vous détendre, vous pourrez toujours essayer un petit massage des pieds (120 bahts) ou un massage thaï (240 bahts) pour vous y aider ! (en parlant de massage, si vous entendez un rabatteur gueuler « massage boom boom » fuyez !)

Obtenir son visa pour le Vietnam (ou d’autres pays voisins) depuis Bangkok

Et oui, vous pouvez effectuer les démarches pour visiter les pays aux alentours, depuis Bangkok, très facilement ! Pour obtenir son visa d’entrée, une des méthodes simples à un prix raisonnable, consiste à faire sa demande directement à l’ambassade du pays que vous souhaitez visiter. Je vous recommande par exemple cet article, qui vous explique comment obtenir votre visa pour le Vietnam depuis Bangkok.

Merci Ryan pour ces conseils… Mais je flippe quand même un peu !

Si c’est votre premier voyage, c’est tout à fait compréhensible ! Vous arrivez dans un pays où vous ne comprenez pas la langue, vous ne connaissez pas les coutumes locales, vous ne savez pas quels endroits sont sûrs et lesquels éviter, quels aliments consommer, lesquels risquent de vous rendre malade.. Bref vous êtes perdu !
Pas de panique, nous sommes tous passés par là !

Mon conseil pour surmonter ses angoisses

Calmez-vous, respirez et… engagez la conversation avec les autres ! C’est aussi simple que cela !
Car oui, la plupart des angoisses que nous ressentons lors de nos voyages viennent du fait que l’on ne va pas à la rencontre des autres.
Un sentiment de solitude s’empare de nous alors qu’on arrive l’aéroport, ou qu’on arpente les rues de la ville dans lesquelles on se trouve, on se sent démuni, on a l’impression qu’il n’y a personne dans notre entourage avec qui l’on pourrait communiquer et passer nos journées.

Discutez avec la personne à côté de vous dans l’avion, discutez avec les propriétaires des magasins dans lesquels vous vous rendez, parlez au serveur, entamez le dialogue avec d’autres voyageurs que vous rencontrerez au restaurant ou en auberge (dont la plupart tentent de faire face aux mêmes difficultés que vous).
Si ça vous semble insurmontable lisez cet article :Comment rencontrer des personnes quand on voyage seul.

Croyez-moi, une fois ce premier pas franchi, la situation s’améliorera d’elle-même et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, aussi bien vos soucis que les défis qui vous paraissaient insurmontables se seront évaporés comme neige au soleil..

Conclusion : j’espère que ces conseils vous permettront de mieux appréhender votre arrivée à Bangkok (ou toute autre ville d’Asie du Sud-est, car les conseils seront sensiblement les mêmes).

Et pour vous, qu’est-ce qui est important lors d’une première découverte de Bangkok ? N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous voulez partager votre expérience et conseil pour visiter Bangkok !

Loading Disqus Comments ...

Sitemap / XML sitemap - Copyright © 2011 - 2015 Blog voyage Le sac à dos - Tous droits réservés - Mentions Légales