Voir des éléphants en Thaïlande : l'arnaque des centres de protection

A chaque fois que je voyage quelque part où la faune est exotique, je me retrouve déchiré entre deux sentiments : celui de m’approcher des animaux sauvages, et celui de les laisser tranquilles et de ne pas assouvir ma curiosité. La dernière fois que ça s’est passé, c’était à Chiang Mai, en Thaïlande.

Je me souviens être tombé sur un prospectus dans mon auberge avec inscrit dessus :

« Venez faire du volontariat et voir des éléphants dans notre refuge »

Et je vous avoue avoir été tenté pendant quelques secondes car sur le papier l’initiative à l’air formidable; on pait une excursion et on passe la journée à nourrir, laver et s’occuper de ces bêtes.
L’argent permet au sanctuaire de perdurer et de protéger ces animaux. Et on ressort de cette expérience en ayant l’impression d’avoir faire notre B.A. de la journée.

Et puis quand on réfléchit un peu on remarque que ça ne reste ni plus ni moins qu’une attraction touristique qui utilise l’argument écologique pour développer en réalité un tourisme de masse.

Voir les éléphants en Thailande

J’ai l’impression que le désir d’approcher les animaux sauvages est loin d’être quelque chose de sain, surtout quand on commence à voir des perches à selfie.
Dans la nature, on se transformerait vite en panini bolognaise si on cherchait à faire une photo avec un éléphant. Dans les endroits touristiques, elle permet juste de s’afficher avec un animal exotique.

Je vois de plus en plus d’articles et de vidéos qui expliquent que monter sur le dos d’un éléphant c’est caca (naaaaan jure). Et dans ces mêmes articles on vous propose comme alternative de faire du volontariat pour vous occuper d’eux.

Mais même si vous diriger vers un sanctuaire peut être une décision plus raisonnable, ça ne reste pas l’idéal. Même si les animaux y sont heureux, ils ne devraient pas rencontrer autant d’humains chaque jour. Ils ne sont pas nés pour ça, ils ne sont pas censés s’habituer aux humains. Cette relation n’a pas lieu d’être.

Leur autonomie est totalement sacrifiée dans le but d’offrir aux humains une expérience mémorable, mais tout sauf authentique.

Voir des éléphants en Thailande la solution la moins pire ?

Au final je n’ai pas de solution à proposer, désolé… Je souhaitais simplement coucher sur le papier ma réflexion sur le sujet.

Je trouve juste dommage que des animaux aussi beaux et fascinants que les éléphants ne puissent plus vivre dans leur habitat naturel à cause des hommes.
Certes les sanctuaires animaliers permettent de prendre soin de la faune et de réhabiliter certains animaux qui ont été exploités, mais ils ne devraient pas pour autant dépendre des visites des touristes pour pouvoir survivre.
Oui les éléphants y sont mieux traités que lorsqu’ils sont exploités cruellement par des personnes peu scrupuleuses animées par l’appât du gain, mais il n’empêche que ça ne devrait pas se passer comme cela.

Surtout ne vous y méprenez pas, cet article n’a pas pour vocation de vous juger si vous avez visité ou pensez prochainement visiter un sanctuaire. D’ailleurs, en faisant cela, vous contribuerez à financer la protection de ces animaux. Ce que je regrette, c’est que les choses en soient arrivées là… A cause du manque de respect des Hommes pour la planète et ses animaux, on en vient à devoir sacrifier leur mode de vie.

Du coup, plutôt que de visiter le sanctuaire des éléphants de Chiang Mai, j’ai décidé de faire un trek à vélo de plusieurs jours dans la région. Et je me dis que le jour où j’aurai la chance de voir un éléphant, ce sera en pleine nature et je resterai loin de lui pour ne surtout pas le déranger.

Vous en pensez quoi ? J’vais trop loin dans mon raisonnement ? Je serais heureux de pouvoir en débattre.

ps : Si vous voulez découvrir d’autres trucs à faire en Thaïlande, vous pouvez jeter un oeil à ma page guide voyage Thaïlande.

Commentaire de We Wander We Wonder lectrice du blog.

Pour ceux qui sont intéressés, l’ONG World Animal Protection a fait une enquête et visité la plupart des centres d’éléphants en Asie, et leur a attribué une note en fonction. Voici d’après eux les meilleurs endroits pour approcher des éléphants en captivité:

Si vous voulez plus d’infos, il s’agit du rapport « Taken for a ride« , dans le cadre de leur campagne #UniteForTheHerd.

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

CLIQUE ICI POUR RECEVOIR MES CONSEILS ET ASTUCES!

  • RyanLesacados

    Hello Fred et merci pour tes compliments concernant la nouvelle version du site.

    Je te rejoins totalement sur ce que tu décris, j’espère que cet article aidera certains voyageurs à prendre de meilleures décisions.

  • RyanLesacados

    Hello Maragaux,

    Yes je me souviens de toi ^^

    Merci pour ton commentaire. Et je suis d’accord avec toi tout n’est pas blanc ou noir, j’essayais simplement ici de pointer certaines mauvaises pratiques sous couvert de l’argument écologique.

    N’hésite pas à revenir laisser un message pour partager ton experience à la WildeLife Foundation. 🙂

    Ryan

  • Es Tel

    Bonjour Ryan, je te suis totalement dans ton raisonnement, la condition animale étant importante à mes yeux, mais attention à ne pas généraliser.
    Oui c’est une catastrophe que ces animaux soient autant exploités pour/par les touristes et oui c’est indigne qu’il faille utiliser le tourisme pour offrir à certains d’entre eux une « retraite » plus protégée mais cela n’enlève pas la coté louable de ceux qui se lancent dans ces projets pour une réelle protection de ces animaux et des touristes qui soutiennent ces actions. En effet, les éléphants devraient être dans la nature sans contact humain, mais pour ceux qui ont passé leur vie en captivité, ceux qui ont besoin de soin aussi, ce n’est pas possible, alors le refuge est la meilleure solution. Je ne doute pas qu’un business se créé autour de cette réflexion, arrêter l’exploitation du trek pour protéger l’animal, et en effet il faut être vigilent à cela et éviter de cautionner l’utilisation animale.

    Mais il y a aussi des centres avec une réelle éthique basée sur le bien-être de l’animal, qui a besoin du touriste pour survivre mais impose ce bien-être avant celui du touriste. J’ai passé une journée a Happy Elephant Home à Chiang Mai, qui a reccueilli quelques éléphants (5 je crois) qui ont été maltraité et prennent soin d’eux en leur laissant un maximum de liberté (pas d’enclos, pas de chaines ni de cordes, déplacements libres), ils proposent à des petits groupes (10 personnes par jour il me semble) de prendre contact avec l’animal, d’aller lui chercher de la nourriture, de se balader avec lui, la plupart du temps, ce sont des moments d’observation plus que de contacts, et uniquement si l’éléphant à envie de le faire, l’animal qui ne souhaite pas être au contact du touriste va passer sa journée un peu plus loin et ne sera pas dérangé.
    Ce genre d’initiative est a soutenir, car c’est une alternative qui n’utilise pas l’animal mais lui permet de vivre tranquillement, je recommande réellement ce refuge, qui en est réellement un, où j’ai pu pas mal échanger avec le guide, passionné par ce qu’il fait.

    En tout cas, merci pour tout ce que tu partages dans cet espace.

    Estelle

  • Sujet compliqué! Je suis d’accord avec ta réflexion.
    Le problème de ces centres/sanctuaires/refuges, c’est qu’ils reposent sur l’industrie du tourisme. Ils y voient un argent facile (c’est cher de visiter ces endroits!) et perdent de vue leur but premier de protection animale.
    J’ai écrit un article sur mon blog à ce sujet, basé sur mon expérience de volontariat à ElephantsWorld en Thailande, où la préoccupation première – malgré les apparences – est clairement le touriste, pas l’éléphant.

    Cette expérience m’a servi de leçon: pour moi, un des critères premiers lorsqu’on veut faire du volontariat en sauvegarde animale, c’est de choisir un endroit qui n’est pas ouvert au public, ça aide à garder le focus (même si forcément du coup ça pèche côté financement…)!
    Pour ça l’Equateur est vraiment bien. La loi est très claire: si en tant que refuge animalier tu choisis d’être ouvert au public, alors tu es officiellement considéré comme un zoo. Si non, tu peux être considéré comme une ONG.

    Quant aux visiteurs de ces endroits: faites vos recherches, exigez de la transparence, lisez les mauvaises revues TripAdvisor (ça aide à mettre les choses en perspectives), et surtout, allez plutôt vous balader dans la nature 😉

    Mon article: https://wewanderwewonder.wordpress.com/2017/08/17/tourisme-volontariat-animaux-elephantsworld/

    • Et merci pour ton article. Je ne suis pas volontaire mais ton papier fait parfaitement ressortir ma pensée !

      • Merci ça fait plaisir! Ces sujets sont tellement compliqués surtout dans des pays qui sont si éloignés de notre culture, où il y a de la corruption, etc…. qu’on pense qu’on y arrivera jamais. Mais ce sont les petites actions individuelles qui font que les choses bougent. Les cirques commencent à arrêter l’exploitation des animaux par exemple. J’espère qu’un jour on ne verra que de vrais sanctuaires pour faune sauvage en Asie, pas des endroits qui flattent l’ego des touristes.

        Pour ceux qui sont intéressés, l’ONG World Animal Protection a fait une enquête et visité la plupart des centres d’éléphants en Asie, et leur a attribué une note en fonction. Voici d’après eux les meilleurs endroits pour approcher des éléphants en captivité:
        *Thailand: Boon Lott Elephant, Burm and Emily’s Elephant Sanctuary, Elephant Haven, Elephant Nature Park, Global Vision International Huay Pakoot project, Golden Triangle Asian Elephant Foundation, Mahouts Elephant Foundation, Wildlife Friends Foundation Thailand
        *Cambodia: Elephant Valley, Mondulkiri Sanctuary
        *Laos: Elephant Conservation
        *Nepal: Tiger Tops Tharu Lodge
        *Sri Lanka: Elephant Transit Home

        Si vous voulez plus d’infos, il s’agit du rapport « Taken for a ride », dans le cadre de leur campagne #UniteForTheHerd.

        • RyanLesacados

          Super commentaire ! Tu m’autorises à ajouter ces informations à la fin de l’article en te citant ? 🙂 Ca pourrait vraiment aider les lecteurs dans leurs choix.

          Ryan

          • Avec plaisir! Sensibiliser les gens est vraiment le plus important, c’est comme ça qu’on arrivera petit à petit à faire changer les choses. Plus on partagera nos opinions, mieux ce sera 🙂 Merci!

  • Hello,
    Même réflexion que toi. Si on veut soutenir la réhabilitation des animaux, quels qu’ils soient, je pense qu’il faut les laisser tranquille et si l’on veut vraiment les aider, faire un don, sans pour autant avoir à se rendre sur place, comme dans un zoo pour avoir son selfie à coté de l’animal.
    Je découvre la vision de l’équateur en lisant le commentaire de @wewawewo:disqus, et je trouve ça formidable.
    Merci pour l’info.
    J’échange actuellement avec des gens qui veulent aller dans ce genre de centres (toujours en Thaïlande donc), et ça me fait encore plus réagir quand finalement on me dit « en fait c’est trop cher »… le sujet n’était pas la réhabilitation plus que « l’attraction » ?
    Sujet épineux, ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à me poser la question actuellement !
    Tcho !

    • Absolument!
      Un conseil qu’on peut donner aux gens qui préparent leur séjour: toujours lire les reviews (Tripadvisor, FB, Yelp, Google…) qui ont de mauvaises notes, ça aide à mettre les choses en perspective 😉
      Pour ElephantsWorld par exemple c’est assez probant, tellement qu’ils viennent de désactiver la fonctionnalité « Reviews » de leur page Facebook… Mais c’est ballot on ne peut pas en faire de même avec Tripadvisor!

  • ana MARTIN

    Tu as absolument raison! Encore faut-il être sensible à la cause animale pour arriver à ce raisonnement. Beaucoup ne voit en eux qu’une attraction et un divertissement. Bon voyage! ana

  • Moi Caméléon

    Comme beaucoup des commentateurs, on ne peut qu’être globalement d’accord avec l’article, mais malheureusement il y aura TOUJOURS des touristes prêts à faire tourner ces machines à fric que sont les éléphants…
    Du coup, quitte à proposer des refuges pour éléphants, autant qu’ils soient respectueux des pachydermes, c’est un moindre mal et la liste wawewo est utile en ce sens, malheureusement des nouveaux centres ouvrent régulièrement et la liste risque d’être obsolètes d’ici quelques années?
    Enfin dans tous les cas c’est un sujet qui me tient également à coeur, j’ai également fait un article dessus ( https://moicameleon.fr/choisir-refuge-elephants-thailande/ ) et j’espère qu’on arrivera à éradiquer la maltraitance des éléphants (et des animaux) rapidement (mais c’est utopique, je le crains) !

    • Oui, c’est un travail de longue haleine. Pour info, WAP a fait des visites en 2010 puis à nouveau en 2015-2016. C’est sûr qu’il faut être vigilant, d’autant plus qu’avec l’augmentation du tourisme, on observe aussi une hausse du nombre d’éléphants en captivité…
      Et merci pour ton article qui résume bien les points d’attention lorsqu’on décide de visiter ces endroits

  • Manon

    Bonjour Margaux,
    Je suis tout particulièrement intéressée par ton retour sur le refuge WildLifeFoundation, je cherche un refuge qui respecte au mieux ces éléphants qui ont été maltraités tout au long de leur vie …