Oui, voyager comporte des risques !

Je reçois très régulièrement des questions sur la sécurité en voyage. La plupart des gens qui m’écrivent là-dessus rêvent de partir voyager sur le long terme mais ont peur de ce que l’on entend dans les médias.

Aujourd’hui, je souhaite écrire un article entièrement consacré aux risques en voyage. Je me base avant tout sur mon expérience personnelle afin de donner des informations précises et objectives. Mais gardez bien en tête que l’appréhension du risque reste différente pour chacun et qu’une situation qui peut paraître banale pour quelqu’un peut sembler dangereuse pour quelqu’un d’autre.

Alors, est-ce que voyager est dangereux ?

L’objectif de cet article n’est pas de vous faire peur, mais plutôt de vous aider à prendre conscience des risques liés au voyage. Dès lors qu’on est conscient des risques, on devient plus responsable et donc moins sujet aux éventuelles difficultés que l’on peut rencontrer sur la route.

Quand vous êtes chez vous, est-ce que vous vous amusez à emprunter un tunnel sombre à 3h du matin ?
Est-ce que vous grillez un feu rouge aux abords d’un carrefour important ?
Est-ce que vous vous trimbalez dans une petite ruelle sombre avec un MacBook à la main ?

Sans doute pas ! Eh bien c’est la même chose en voyage ! En respectant quelques règles simples, vous limiterez les risques de vol, d’agression, de problèmes de santé et de problèmes judiciaires.

Renseignez-vous sur les lois locales

Policier indienChaque pays possède ses propres lois et son propre système judiciaire. En plus de mettre à contribution votre bon sens, je vous conseille de vous renseigner sur la législation locale.
Sur internet, on trouve beaucoup d’informations sur les différences entre les lois européennes et les lois des autres pays du monde.

Bien sûr je ne vous demande pas d’apprendre le code civil local par coeur, mais croyez-moi, cinq ou dix minutes de lecture avant de vous rendre dans un pays peut vous sauver de bien des déboires. Le site du gouvernement français offre déjà pas mal d’infos via leur page conseils par pays.

Certains pays comme Singapour, par exemple, sont très stricts au niveau de la loi. Cracher par terre, par exemple, peut vous valoir une amende de $1000 !
Certaines infractions qui peuvent nous paraître totalement insignifiantes en Europe peuvent au contraire valoir des coups de fouet et de la prison à l’étranger.
Je tiens ici à mentionner tout particulièrement la drogue, qui peut à certains endroits vous conduire à l’exécution comme à Bali… Une règle donc : on ne rigole pas avec la loi !
Idem avec le code de la route. Si vous pensez conduire sur place, apprenez-en les règles principales pour limiter le risque d’accidents. Aux Etats-Unis, par exemple, les feux sont après le carrefour devant lequel il faut s’arrêter !

Dans certaines régions du monde, je vous déconseillerais carrément de vous déplacer en conduisant vous-même votre voiture ou votre scooter. Il y a des fois où il vaut mieux laisser faire les experts, les conducteurs expérimentés qui connaissent parfaitement la conduite locale.

Evitez les comportements à risques

N’allez pas croire que parce que vous partez à l’étranger, vous n’aurez plus aucune règle à suivre. Là où certains pays sont laxistes sur le code de la route, par exemple, ils peuvent être très stricts sur d’autres choses comme la drogue ou la dégradation.

Voyagez comme vous êtes à la maison. Ne vous amusez pas à faire du scooter sans casque, ne consommez pas de drogues, ne jetez pas vos déchets par terre, respectez les coutumes locales, couvrez-vous lorsque vous visitez des monuments religieux.
Ces règles simples répondent toutes à une définition simple : le respect.
Vous êtes dans un pays étranger. Respectez donc ses coutumes, sa culture et ses traditions.

PacSafeMême chose pour le vol. Est-ce que vous prendriez le métro parisien en laissant dépasser votre smartphone de votre poche arrière ? Pour ne pas faire partie de ces milliers de personnes qui se font voler chaque jour en voyage ou chez eux, faites attention à vos affaires !

Je me suis déjà moi-même fait voler au cours de mon voyage, et je peux vous dire que ça n’a rien de drôle. En plus de la perte matérielle, pensez à tout le temps que vous perdrez à porter plainte, à remplacer ce qui a été volé, etc. Non, franchement, il vaut mieux en faire trop que pas assez. Gardez sans arrêt un œil sur vos affaires, protégez-les, restez discret, cachez vos biens de valeur… Des choses simples qui vous éviteront bien des galères !

Limiter les comportements à risques, c’est aussi accepter de ne pas se rendre dans des endroits dangereux. Que ce soit à cause de la guerre, des épidémies, de la criminalité ou encore du terrorisme, certains pays sont à éviter en certaines périodes.

Respectez les règles de l’immigration

Fruit picking travailler voyager Dans mon article intitulé « 40 façons de travailler et voyager », je vous parle de jobs pas toujours en adéquation avec la loi locale.

Il me paraît honnête de mentionner les risques qu’il y a à travailler au noir dans la restauration ou dans le bâtiment. Et oui, comme en France, le travail au noir est interdit dans le monde entier. Si je vous en parlais, c’est avant tout parce qu’il s’agit d’une solution viable (mais non sans risques) lorsque l’on souhaite travailler à l’étranger sans posséder de visa de travail.

A vous ensuite d’évaluer le risque. C’est un choix à faire en toute connaissance de cause. Soit vous vous faites prendre, soit pas.

Mais sachez que si vous vous faites attraper, vous risquez non seulement de perdre votre job, mais aussi de devoir payer une amende de plusieurs milliers d’euros et de quitter le pays en y étant interdit de séjour pendant plusieurs années.

Attention, je parle ici de cas extrêmes. De mon côté, je n’ai jamais entendu qui que ce soit se faire prendre. Mais restons quand même objectifs, c’est sûrement déjà arrivé quelque part. Alors gardez toujours ces risques en tête avant d’accepter un travail au noir.

Et la santé dans tout ça ?

Toujours sur le thème du travail, je vous rappelle que si vous travaillez non officiellement, alors les obligations de votre employeur sont elles aussi non officielles. Ce qui veut dire que si vous vous blessez en travaillant, vous n’êtes pas couvert !

Ce risque ne demeure que minime en cas d’activité administrative, mais dès lors que votre job est physique et implique la manipulation d’objets dangereux comme des coûteaux, des haches ou autres outils, alors il devient plus important. Attention donc à peser le pour et le contre avant de vous engager.

Parmi toutes les questions que je reçois sur les risques en voyage, je crois que la santé demeure le sujet de préoccupation principal. C’est vrai que ça ne fait franchement pas rêver de tomber gravement malade, seul à l’autre bout du monde… Alors oui, c’est vrai, l’Afrique et l’Asie sont par exemple plus sujets aux maladies graves.

Mais il existe aujourd’hui des traitements efficaces qui permettent de lutter contre le paludisme, les différentes hépatites ou encore la typhoïde… Je ne peux que vous conseiller de vous vacciner et de suivre les traitements recommandés. En plus de ça, quelques gestes simples vous permettront de limiter grandement les risques de maladies. Renseignez-vous sur les différentes régions que vous visitez et vérifiez les normes de sécurité des activités que vous souhaitez faire.
Ne buvez jamais l’eau du robinet en cas de doute, évitez les fruits et légumes crus, protégez-vous bien contre les moustiques et n’oubliez pas d’emmener avec vous plusieurs crèmes solaires. Dans certaines régions du monde, le soleil peut être un ennemi fatal.

Dans tous les cas, je vous conseille fortement de souscrire à une assurance voyage (j’ai même crée un article complet pour vous avec un comparatif des assurance voyage ). Elle vous rassurera vous et vos proches et sera très utile en cas de problème.

En fonction des pays que vous visitez, le coût des soins peut varier du simple au triple. L’assurance voyage me paraît donc indispensable. Même si elle ne limite pas vraiment les risques liés à la santé, et peut tout de même vous éviter de quitter le pays avec une dette de plusieurs milliers d’euros (voire plus en cas de rapatriement par avion).

Voyage VS quotidien : appréhension des risques

Autostop en Argentine derrière un pickupTous les risques listés plus haut vous ont probablement fait peur, mais pour ma part, je ne pense pas qu’il y ait davantage de risques pour sa sécurité en voyage que dans la vie de tous les jours. On peut se faire voler dans le métro, se faire agresser dans la rue, tomber malade et ce aussi bien en France qu’à l’étranger.

La seule différence, à mon sens, c’est qu’à l’étranger, on est souvent plus aidés par les autres, et les mésaventures se transforment souvent en rencontres inoubliables… Alors oui, c’est vrai, mes proches me ressortent toujours l’agression dont j’ai été victime au Brésil quand je parle de sécurité en voyage. Et à ça je leur réponds :

« Franchement, vous avez entendu parler de beaucoup d’histoires dans le genre… ? Je ne crois pas… »

Soyons honnêtes, j’ai simplement été malchanceux.

N’allez pas croire que voyager est dangereux. En tout cas, ce n’est pas plus dangereux que de rester chez soi, que de boire un verre en terrasse, que de traverser la route, etc. Les médias sont les pires ennemis des personnes qui rêvent de voyager mais qui n’osent pas franchir le pas.
Et pourtant, parmi toutes les rencontres que j’ai faites au fil de mes voyages, seuls très peu de voyageurs ont eu à faire face à de gros problèmes.

Vous êtes vivants, n’est-ce pas ? Eh bien le seul fait de vivre vous confronte à de nombreux risques. Vous pourriez tomber malade, vous pourriez vous faire enlever, vous pourriez vous faire renverser par un bus… Bref, tous ces risques sont aussi bien présents chez vous qu’en voyage. Surtout que lorsqu’on part à l’étranger, on a tendance à être beaucoup plus vigilant.

Voyager peut être dangereux, au même titre que vivre chez soi peut l’être. En faisant la liste des risques auxquels vous pourriez être confrontés en voyage, vous diminuez les dangers et le risque de faire face à des difficultés.

Je ne suis pas là pour vous dire que voyager est dangereux, ni pour vous dire que c’est 100 % sûr. A travers cet article, je souhaite simplement vous faire prendre conscience des dangers auxquels vous pourriez être confrontés en voyage. Plus vous êtes conscient de ces risque, moins vous avez de chances d’y être confronté.

Pour moi, le plus gros risque en voyage, c’est :

la difficulté de revenir, de devoir s’adapter à nouveau à son ancienne vie.
Revenir d’un long voyage peut être une étape très douloureuse. Vous avez dépensé tout votre argent pour réaliser votre rêve, vous avez quitté votre emploi et votre famille, vous avez découvert de nouvelles cultures et plein de personnes du monde entier… Et vous devez revenir chez vous et repartir de zéro.

Pour moi, ce risque fait aussi partie des choses à considérer avant de partir voyager. Il n’est certes pas physique, mais peut vite devenir pesant.

Qu’en pensez-vous ? Qu’ai-je oublié de mentionner ? Quels sont les autres risques inhérents au fait de voyager ?

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

CLIQUE ICI POUR RECEVOIR MES CONSEILS ET ASTUCES!

  • Benoit(novomonde)

    On est bien d’accord avec toi… Il suffit d’avoir un peu de bon sens et d’être suffisemment renseigné sur l’endroit qu’on visite! Depuis 4 mois qu’on voyage, on s’est pratiquement jamais senti en danger… Ou devrais-je dire qu’on ne s’est jamais mis dans une situation dangeureuse. Après, la malchance peut frapper n’importe quand (je pense notemment aux bloggueurs de rock and world qui se sont déjà fait voler 2 fois tout leur matos)… Mais ça arrive aussi chez nous!

  • Pour ma part, je voyage dans des régions plutôt « safe » : Islande, Royaume-Uni, Europe. Je crois que je vivrais assez mal le fait de voyager dans une région pas super « secure », parce que je n’aimerais pas « vivre dans la peur ». Au niveau risques, il me semble que tu as oublié « les conditions climatiques ».

    Savoir quel temps il va faire, quelles sont les catastrophes naturelles possibles et connaître les conditions de sécurité (pour moi, impossible d’aller voyager à Los Angeles sans savoir quoi faire en cas de tremblement de terre ou dans le Texas sans connaître les risques liés aux tornades par exemple^^). C’est en étant bien renseignée que j’ai pu prévoir mon matos de camping pour l’Islande par ex^^

    • Vincent Galiano

      L’Europe est loin d’être aussi « safe » par rapport à d’autres endroits dans le monde. Par exemple l’Asie du Sud-Est est nettement moins dangereuse que n’importe quel pays en Europe (enfin, non, c’est pas la Suède ou la Suisse non plus).

  • Efflam

    Effectivement étudier un minimum la loi du pays que l’on traverse n’est pas une mauvaise chose.
    Pour exemple l’été dernier une traversé du Canada en stop, il faut savoir qu’au Canada le stop est strictement illégal et puni de 5000 dollars canadien d’amende.
    Je ne m’étais pas renseigné et l’ai appris par hasard grâce au douanier de l’aéroport. Ouf…

    • Mathieu Turnier-Carron

      Tu aurais du venir au QC L’ami.

  • Chrissand Voyage

    Faire preuve de bon sens me semble le meilleur moyen d’éviter les problèmes en voyage!

  • Joris

    A vouloir éviter les mauvaises rencontres, on est sûr de rater les bonnes.

  • Séverine – Native du Monde

    Ca me fait penser à une célèbre citation de Coelho « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle ».

  • Amica Blog

    Tout à fait d’accord avec toi, Ryan. Ceux qui ont peur de partir, de prendre les risques, ne connaissent rien du monde.

  • emilie

    je pense que’on pourrait ajouté les risques liés aux voyages en bateau:
    -j’ai un ami qui s’est échoué au mileu de la mer (il est encore vivant)
    -dans le livre de jared diamond, il raconte sa mésaventure. Il avait pris place dans un petit bateau à moteur rapide pour rejoindre une île.En gros, ceux qui le conduisaient avaitent trop vite, ils ont embarqué trop d’eau, le bateau a coulé. Les conducteurs se sont barés à la nage avec les gilets de sauvetage.ils ont eut de la chance car ils ont été repêchés juste avant que la nuit tombe sinon ils étaient mort
    Morale: il faut bien choisit l’embarcation et son équipage.

  • Philippe

    Pour ma part avant de partir dans une zone plutôt inconnu je consulte le site du gouvernement ( http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/ ), site toujours tenu à jour et synthétique mettant même en ligne une carte des risques dans le pays… car même dans un pays les risques ne sont pas identiques dans chaque région.

  • Ani

    Il y a quelque chose de fondamental que tu n’as pas évoqué, ce que je trouve au fond peu surprenant, mais que je m’étonne de ne pas retrouver dans les messages des femmes: attention aux tentatives de viols, agressions sexuelles, harcèlement, aux guet apen. Je voyage souvent seule (je refuse de rester à quai quand des amis ne sont pas disponibles pour partir), et certains pays sont la croix et la bannière pour une femme seule. Sans devenir parano, il faut garder à l’esprit que ce risque existe dans pas mal de pays et qu’en Europe, Amérique du Nord, nous sommes particulièrement protégées de ces risques (est-ce la même chose en Asie orientale? on me dit que c’est plutôt safe). C’est assez terrible de faire ce constat mais il FAUT le dire. On est pas égaux en matière de liberté de voyager aux yeux du monde, et une femme seule (non entourée de son « mari » d’amis, d’une bande de copines) est une proie de choix.
    Je suis dure, mais ce constat se base sur plusieurs expériences malheureuses, qui, fort heureusement n’ont pas réussi à me faire perdre le gout du voyage et de ma liberté.

    • RyanLesacados

      Salut Ani,

      Je comprends très bien ton message.
      Mais ne crois-tu pas que c’est valable dans la vie de tous les jours ?

      Ce sont des choses qui peuvent aussi bien arrivées en rentrant le soir près de chez soi, qu’à l’autre bout du monde..
      Enfin, ne penses-tu pas que ce serait accentuer une peur qui est déjà commun dans la vie de tous les jours ?

      Ryan