Le début de mon voyage en Inde

Au moment oú j’écris ces lignes plusieurs semaines se sont écoulées depuis que je voyage en Inde. Ce pays magnifique, ce refuge de hippies et de voyageurs en tout genre.

Voyage en Inde, backwatersJe suis en ce moment même sur les backwaters dans la région de Kerala, accompagné d’un groupe de trois voyageurs rencontrés sur la route.
Il est une heure du matin. Des tas de lucioles viennent se poser autour du bateau, éclairant les alentours. Je n’ai jamais vu ça.
Un spectacle magnifique et inspirant qui me donne envie d’écrire et de partager cette vague d’émotion.

Mais sans doute serait-il plus intéressant de commencer par le début?

Un changement de dernière minute

Après avoir enchainer l’Allemagne, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie et la Pologne, me voilà ici, au pays des épices et des petits bonhommes en plastique que tu jettes contre le mur.
La suite logique, si on peut admettre qu’il y en ait une, aurait été de me diriger vers la Russie, la traverser à l’aide du transsibérien, ce train qui pouvait mettre jusqu’à plusieurs mois en hiver pour rejoindre les opposés, puis redescendre en parcourant la Mongolie et le sud-est asiatique. Mais voilà ce fut tout autre.

En novembre, partout sur le net, on pouvait lire que la Russie subissait la vague de froid la plus rude depuis plusieurs décennies.

Pourquoi diable me faire du mal?

Depuis septembre, je voyage sans rien prévoir ni réserver et c’est justement pour pouvoir être totalement flexible sur la route. Rester ou partir, prendre le bus, le train, l’avion ou voyager en stop… Bref, être libre de mes choix.

Je décide donc d’abandonner l’idée de me rendre chez nos amis les Russkov et me mets à la recherche de ma prochaine destination.
Je souhaitais m’envoler vers un pays chaud, pas cher et surtout en dehors de l’Europe. L’Asie s’est donc logiquement imposée dans mon choix.
C’est en cherchant un pays au hasard que je suis tombé sur cette promotion. Pour moins de 300 euros je pouvais avoir un aller simple depuis Paris pour l’Inde, à Mumbaï plus particulièrement. Il me fallait donc prévoir un retour vers la capitale française à bord d’un vol low coast, ce qui n’est pas plus mal car je pourrais prendre des vêtements mieux adaptés au continent asiatique…
Je prends un quart de second pour réfléchir et réserve mon vol sur internet qui était dans trois semaines…

Attends, et pour le visa t’as fait comment ?

Et oui il faut effectivement un visa pour se rendre en Inde. Mon ami Julien du Blog jaimelemonde m’a donné l’astuce. La compagnie Visa Express vous permet de faire votre visa depuis n’importe oú dans le monde, du coup je leur ai simplement envoyé mon passeport quand je me trouvais en Pologne et je l’ai récupéré le jour oú je devais faire escale à Paris pour prendre mon vol pour l’Inde (c’était short). Cependant si je n’avais pas fait d’escale la compagnie aurait pu m’envoyer mon passeport directement en Pologne, là ou je me trouvais lors de la demande.

Inde, me voilà !

Air India, c’est la compagnie par laquelle je suis passé. Compagnie que je ne vous recommande absolument pas tant les retards peuvent être courant… Mis à part ça, mon trajet se passe sans encombre.
J’ai été le dernier à m’enregistrer, du coup j’ai eu une place au fond de l’avion sans personne à côté de moi pendant toute la durée du vol. C’est pas du luxe quand vous faites un long vol de n’avoir personne à côté de vous, honnêtement.

Escale a DehliLors de mon escale à Delhi on m’a demandé de récupérer mon bagage et de faire une nouvelle fois un checkin. C’est plutôt étrange car on m’a confirmé en France qu’il serait automatiquement ré-acheminé. Tant pis, je m’exécute.

Durant l’escale je rencontre ce français, Philippe, enfin je crois que c’était son prénom. Le prochain vol ayant presque deux heures de retard on décide de se poser quelque part et de boire un verre. Il me paie un coup avec les roupies qu’il venait d’échanger contre ses euros.
L’habitude du voyage m’a appris que le taux de change n’est jamais bon dans un aéroport et avec le recul je vous le confirme. Un euro vaut en moyenne 70 roupies.

Philippe est un parisien de 22 ans qui a pas mal voyagé dans la vie, presque autant que moi. Il me parle de ses aventures à travers les États-Unis, de sa traversée de l’Afrique en voiture et de ce qui l’a amené en Inde.
Il me raconte qu’il part vivre un an à Goa, un mec l’avait embauché pour être chef cuisinier dans un gros restaurant. Le projet était d’ouvrir une chaîne de restaurants à travers l’Inde. Super ambitieux mais l’attitude qu’il adopte ne me fait pas douter une seconde de la réussite de son projet.

Une heure plus tard, on embarque dans l’avion en direction de Mumbai. On n’est pas l’un à côté de l’autre mais peu importe, le décalage horaire me fatigue autant qu’une coiffeuse qui me parle de sa vie. Je refuse même le plateau repas qu’une hôtesse me présente.

Arrivé à Mumbaï je récupère mon bagage. Philippe ne voit pas le sien arrivé. Le problème est qu’il n’a pas fait de checkin à Delhi, comme cela a été demandé, du coup son bagage est resté dans le nord. Quand je disais que les choses en Inde sont complexes, je n’exagérais pas.
Il prend ça avec philosophie et me dit qu’il finira bien par le récupérer plus tard, là il doit absolument rejoindre son chauffeur qui l’attend pour le conduire à Goa.
Il me propose de l’accompagner à Goa, mais je refuse car je préfère visiter tranquillement Mumbaï quelque jours avant de descendre plus au sud.
On s’échange nos numéros et il part en courant vers la sortie.

Je me dirige vers la sortie à mon tour, à la recherche de mon chauffeur.

Minute papillon, comment ça t’as un chauffeur ?

Ouai bon, je vous l’avoue, la veille du départ j’ai décidé de jouer la carte de la sécurité et de réserver une nuit dans une auberge trouvée sur hostelworld et ceci pour plusieurs raisons :

  • Je sais d’expérience que les chauffeurs de tuk-tuk ou de taxi conduisent toujours les touristes dans un hôtel cher où ils pourront avoir une commission. Parfois ils sont même prêt à vous mentir en vous affirmant que l’hôtel recherché sur votre guide n’existe plus.
  • Pour le coup, l’auberge de jeunesse que j’ai réservé proposait gratuitement de m’envoyer un chauffeur à la sortie de l’aéroport pour me conduire à l’auberge.
  • De plus, je sais qu’il est très facile de rencontrer d’autres voyageurs en auberge et donc d’avoir pas mal de conseils d’autres personnes qui étaient ici, en Inde, depuis un moment.

Avec le recul aujourd’hui je vous confirme que ce fut un très bon choix !

Le début de ce voyage en Inde

J’étais de nouveau seul et à l’autre bout du monde, mon sac sur le dos.
Je m’avance vers la sortie, scrutant cette marée humaine couleur chocolat qui attend derrière les barrières. Je plisse les yeux à la recherche d’une quelconque pancarte avec mon nom inscrit dessus.

Merde… il est où ce chauffeur?

Je vois les quelques touristes blancs se mélanger à cette foule immense. Je décide de m’avancer moi aussi un peu plus… La chaleur se fait de plus en plus ressentir, des odeurs acres et piquantes me montent au nez. Un homme m’interpelle

– Hello sir, taxi?
– No, thank you

un autre me redemande la même chose une seconde plus tard, puis un autre encore. Une petite fille m’agrippe le bras et me demande l’aumône suivit d’une seconde qui tenait un bébé dans ses bras. La chaleur est pesante au même niveau que le regard de tous ces indiens autour, mon sac est de plus en plus lourd. Chaque pas devient de plus en plus difficile. Mon sac à dos, la chaleur, les gens autour, j’étouffe !!

Le voilà !
Je vois un jeune homme tenant une pancarte avec mon nom inscrit dessus, je me dirige vers lui.

– Ryan?
– Oui c’est moi. Heuu enfin, Yes it’s me.
– Hello Ryan, my name is Bounti.

Je voyais Bounti comme le messie, mon sauveur (oui oui, mon sauveur à un nom qui sent la noix de coco).

Je monte dans le tuk-tuk et nous voilà en route vers la Guest house.
Un couché de soleil vient clôre cette journée riche en émotion. Je repense à mon parcours et tout ce qui m’a amené ici.

Ce voyage en Inde et en solo ne sera peut-être pas si facile…

La suite de l’article : Ma découverte et ma visite de Bombay en Inde du sud .

Bombay ou Mumbaï ?

Les deux sont en fait corrects. Bom Bahia est le nom qui a été donné par les portugais en 1534, qui a ensuite évolué en Bonbais.
Lors de la colonisation par les Britanniques, ce nom a été anglicisé en Bombay.
En 1995 les autorités locales indiennes décident de renommer Bombay en Mumbai afin de démarquer la ville de son passé colonial. Et ceci est valable pour de nombreuses villes en Inde.

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

  • Je ne connaissais pas « Visa Espress », bien pratique !

  • J’ignorais que Mumbaï c’était Bombay… Hâte de lire la suite…

  • On partage visiblement la même philosophie du voyage: itinéraire très spontané et liberté avant tout.

    Je viens d’arriver en Inde, à New Delhi. Les premiers jours en Inde ont été particuliers: je devais vraiment m’ajuster. Même après deux ans de voyage, je dois tout réapprendre ici. C’est le sel du voyage!

    Bon voyage mister!

    NowMadNow

  • Marjorie

    Salut Ryan,
    La suite, la suite !!
    Décidément, il paraît que l’Inde est vraiment un pays particulier, inoubliable, et tu ne fais pas exception à la règle ! Il faudra que je découvre cette contrée !
    Marjorie

  • Mat

    Cool cet article, un voyage en Inde ça fait toujours ça la première fois, un sentiment d’oppression avec la chaleur, les odeurs et le bruit et on se demande ce qu’on fout là…

    Sinon c’est comment Kerala par rapport au reste du pays ?

  • Je me demande si l’Inde est aujourd’hui devenue une destination touristique, voire trop, avec des touristes dans chaque ville intéressante, et toutes les conséquences négatives que cela peut engendrer. J’aurai sûrement l’occasion de le savoir en te lisant 🙂

    Bon voyage !

  • Flo

    Merci pour ce poste ;D t’apprivoises bien la plume! Chapeau (:p

  • Jérémy

    Effectivement Visa Express c’est une bonne découverte, merci ! Sinon j’ai quand même l’impression que l’Inde c’est quitte ou double, soit tu aimes, soit tu détestes… j’ai juste aperçu New Delhi lors d’une escale y’a un peu plus d’un an, trop peu pour m’en faire un avis, mais j’y retournerai !

  • Le choc indien… Souvent entendu, jamais expérimenté! La chaleur, les gens… 😉
    Je n’ai fait que transiter par Mumbai.

    CVivement la suite!

  • Caro

    Salut Ryan,
    Je tiens vraiment à te remercier pour ton blog, ça va faire un moment que je le lis et j’ai téléchargé ton ebook qui m’a été très utile quand je suis moi-même partie :)!
    J’ai eu mon bac en juin et je ne me sentais pas capable d’étudier directement après, sans avoir vu autre chose avant et en prenant le risque de me créer une vie qui me décevrait par la suite… j’ai donc pris un vol aller simple pour delhi, avec un sac sur le dos (le fameux 45L 😀 que tu conseillais) et rien de prévu à part mes premières nuits dans une école ou j’ai fait du volontariat. Tout s’est ensuite enchainé, j’ai rencontré des gens formidables, d’autres un peu moins, j’ai vu ce que je n’aurais jamais pensé voir quelque mois auparavant, et j’apprécie chaque seconde de vie! Je crois que le meilleur sentiment qui soit est celui de n’avoir aucune idée de l’endroit ou l’on sera le lendemain.
    Pour en revenir à l’Inde, c’est sans aucun doute un pays à part.. J’ai lu ton autre article (un premier regard sur l’inde) et je dois dire que j’ai pensé un peu la même chose: J’ai ressenti un étrange mélange d’amour et de haine pour ce pays (bon, haine c’est un peu fort mais tu vois ou je veux en venir), et j’en suis repartie un peu confuse. C’est triste à dire mais la majorité des indiens ne diront pas la vérité et rendent en effet les choses plus compliquées qu’elles ne le sont réellement… c’est une manière complètement différente de penser et on sent quelques fois la bas combien le fossé qui sépare nos cultures est grand. Je dis tout ça, mais je me suis aussi fait de très bons amis là-bas et j’y suis tout de même restée presque deux mois. Voyager seule pour une femme là bas n’est pas non plus toujours facile, mais si on fait un peu attention on s’en sort en principe sans problème.
    ça va maintenant faire trois mois que je voyage (une semaine à hong kong et presque un mois en thailande) et je suis en ce moment même sur le toit de ma guesthouse à yangon (myanmar) où la wifi marche par intermittence, mais ils font un délicieux petit déjeuner alors je leur pardonne :))!
    Un grand merci à toi Ryan,
    bon voyage et à bientôt

    • Djaz

      Hey salut Caro ! J’ai moi aussi arrêté les études après le bac dans l’optique de faire un long voyage et j’ai décidé de prendre seulement quelques mois pour travailler et mettre des sous de côté. Aujourd’hui j’ai réunis la somme nécessaire et je suis disposé à partir. J’aurais aimé savoir comment tu as fait pour proposer tes services à l’école ou tu as fais du volontariat. Je pense que ça peut être un bon point de départ pour entamer un voyage de cette envergure et ainsi prendre le temps de se familiariser avec l’environnement. En tout cas profite bien de cette aventure unique !

      Et toi Ryan, je suis juste dégoûté qu’il n’y ait pas la suite de ton périple !! Sache que je l’attend avec impatience. Je trouve que tu emplois les mots parfait pour nous décrire ton expérience ! Mais bon, ça doit pas être si facile que ça de prendre le temps de tout nous raconter quand on vit une telle histoire ! Mais vraiment merci et bonne continuation.
      Amicalement, Djaz

    • Caro

      salut djaz,
      je te le confirme, c’est en effet une bonne idée de commencer ton voyage comme ça. Pour trouver l’école en question, j’ai utilisé le site helpx où pas mal d’associations à travers le monde te proposent en échange de volontariat le gite et quelques fois le couvert. Je crois qu’il faut payer 20 dollars pour pouvoir utiliser le site, mais ça vaut vraiment le coup. L’école ou je suis allée est à delhi et c’est une femme adorable qui s’appelle Sonu qui s’en occupe, tu la trouveras sans doute toujours sur le site si tu décides d’aller en inde.
      n’hésites pas à me poser d’autres questions, et bonne chance pour ton voyage 🙂 tu ne regretteras pas d’avoir fait une pause avec les études crois moi!

    • Sarah

      Salut Caro!
      Je suis encore en 1ère mais j’ai déjà dans l’idée de faire un long voyage après le bac.
      Tu penses reprendre les études après (si ce n’est pas indiscret ^^) ? Tout les professeurs et les parents mettent la pression par rapport au bac et aux études dés qu’on rentre au lycée, c’est un peu ce manque de liberté qui me donne envie de voyager, j’ai besoin d’espace!
      Tu as économisé beaucoup avant de partir?
      Bon voyage en tout cas! A bientot, sarah

      • Caro

        Salut Sarah, désolée de te répondre aussi tard… je ne peux que t’encourager à partir, si tu sens que tu en as besoin vas-y ! Sois juste sûre d’une chose, ne pars pas pour les mauvaises raisons : ne pars pas pour fuir mais pour découvrir 😉
        Ce n’est pas du tout indiscret non, je compte en effet reprendre les études après, mais cette année de voyage me permet de vraiment choisir des études qui me plaisent, justement loin de toutes ces pressions dont tu parles. Et puis si ce n’est pas ce qui me convient, je peux toujours étudier autre chose l’année d’après ou travailler… Prendre une année sabbatique, ce n’est pas se fermer toutes les portes comme on voudrait nous le faire croire, je pense au contraire que c’est une manière de nous en ouvrir de nouvelles.
        J’ai économisé un petit moment en effet, tout dépend du temps et du lieu où tu veux voyager, mais 500 euros par mois en Asie c’est suffisant (tu peux aussi dépenser moins en faisant du volontariat ou en travaillant, on trouve toujours des bons plans une fois sur place quand on veut économiser).
        En tout cas je te souhaite bonne chance et n’hésite pas si tu as d’autres questions, à bientôt

  • David

    Aaah l’inde, ça fait rêver! Il faudra que j’y aille un jour!!!

  • J’adore les réçit de tes voyages et surtout la façon dont tu en fait le récit, ça me donne envie de voyager et partir à la découverte d’autre pays tout comme toi !!

  • C’est toujours avec autant de plaisir que je lis ton blog !

    Bon voyage

    Pierre

  • Adil

    Je découvre ton blog à l’heure où je commence à envisager un voyage en Inde cet été. Je vais suivre ton aventure avec un très grand intéret.

    A tres bientot ! Donne plein de details !!!

  • Bonne arrivée en Inde alors et merci pour le bon plan Visa Express!

  • Marine

    Le grand avantage de voyager en sac à dos, c’est de ne rien prévoir mais de vivre l’aventure (mais je suppose que ce n’est pas toujours pratique pour les femmes). C’est toujours fascinant de découvrir à l’improviste les multiples facettes d’un pays. L’inde restera pour moi un magnifique souvenir de voyage. J’ai pu voir la diversité de ses cultures, leur façon de vivre et bien sur le vacarme des klaxons dans les rues 🙂 C’était vraiment le dépaysement total.

  • philippe

    salut cest philippe comment ca va ? jsuis toujours a goa tout va bien je part a kiev bientot jai ma copine la bas et direction thailand fin dannee mn appart et tjr ouvert si tu veut jte file mn skype philippe_koch_89 si test blogeur ont besoin jai ds bon contact pr ls visas hesitez pas bonne continuation

    • RyanLesacados

      Ouah Philippe, comment t’as retrouvé le site ?!

      Je t’envoie un mail tout de suite !

  • Elise

    que du plaisir de lire ce blog et de faire voyager ses lecteurs. Ce « mode de vie » fait clairement réfléchir, surtout quand on est encore en études.
    Bonne route!

  • Lucie Olivier

    Salut, j aime bcp ton blog et tout les petit bon plan que tu y laisse, ! Je suis partie en thailande et au laos pendant 3 mois cette annee et avec mon compagnon nous souhaitons partir cette hiver pour 2 a 3 mois en inde, j ai quelque nom de villes a faire car en thailande on n y a rencontrer un indou qui nous a donner quelque que bon truc…. Bref je voulais savoir ou me diriger pour vraiment m immerger a la culture et vivre des experiences uniques avec les locaux! Mais ou aller? combien depenses t on reellement la bas? Merci

  • Vanessa

    Salut, je vais en Inde tous les ans depuis 3 ans à chaque fois 2 mois, pour ma part rien à dire avec Air India … Et pour les hôtels (et meme pour tout en general) il est plus simple de prendre le Guide du Routard … Ca fait gagner du temps. Goa, c’est vraiment la dernière destination que je ferai en Inde… Ca n’est plus ce que c’etait il y a 20 ans, c’est hyper touristique et porté sur la drogue, il n’y a plus vraiment de spiritualité et plus de touristes qu’autre chose. A part la mer et encore je vis aux Antilles, y’a pas grand chose à faire …

    • Mandine Galinou

      Je compte voyager en Inde pour janvier, pourrais tu m’indiquer quelques destinations sil te plais

      • RyanLesacados

        Il suffit de lire mes différents articles sur l’Inde 🙂
        J’ai mis toutes les infos possible que je connaissais.

      • Defalque Alexandra

        Hello Mandine Galinou, je compte y aller aussi en janvier (1mois). Fais moi signe si tu veux un(e) compagnon de voyage toujours enthousiaste et plein de curiosité. Alexandra Defalque

        • Ferreira Mathieu

          Bonjour je part en inde également en janvier seul ce serai avec plaisir de pouvoir partager le début de l’aventure avec quelqu’un j ai 25 ans je vais en inde pour me faire soigné de la maladie de lyme, et biensûre profité de toute la spiritualité que l inde peut nous offire, je serai a cochi le 4 janvier pour rejoindre pondichéry le 21 janvier, au plaisir de pouvoir partager quelque étape avec des voyageur (c est mon tout premier voyage )

  • C’est tellement ça… Même sentiment !

  • AleX

    Bon clairement l’Inde n’est pas une destination reposante. C’est magnifique mais il faut être bien préparé, notamment pour gérer l’interaction avec les gens… Un autre monde. Quelques photos de mon périple : https://www.instagram.com/topcao/