Petit guide de survie en montagne : les bases à savoir !

Vous vous sentez l’âme d’un aventurier comme Christopher McCandless dans Winto The Wild ? Vous voulez partir embrasser la nature et la prendre dans vos bras ? Alors attendez, lisez les conseils de Alexandre avant, aventurié intrépide et blogueur par la même occasion, qui nous donne ici de précieux conseils pour survivre en montagne.

À voir les photos que les alpinistes et les randonneurs prennent de la montagne, il semble que ces endroits soient des paradis sur terre. L’immensité du paysage, les bleues du ciel et des rivières qui les parcours, la blancheur immaculée de cette neige pure… Quoi dire?

Ce sont de vrais objets d’art qui transmettent leur clame et leur sérénité. Jamais en regardant ces images je ne pense aux dangers et aux risques que ces gens ont pu prendre pour marcher aussi loin et qui sont allés aussi haut.

Je suis certain que tout comme moi, cela vous donne le goût de prendre votre sac et de partir découvrir ces merveilleux panoramas. Seulement, pour ceux qui s’y aventurent sans un minimum de préparation, la montagne est une constante source de menace qui emportera à coup sûr ceux qui feront preuve d’imprudence. Il faut donc être bien préparé.

Guide de survieLa forme physique doit être à son top, il faut avoir un moral d’acier, des connaissances en escalade si vous voulez aller plus loin et une bonne base en survit en montagne au cas où il vous arriverait malheur.

Je vous présente dans cet article un petit guide de survie en montagne.
Ces bases peuvent très certainement faire la différence entre votre survie ou la fin de vos voyages, mais il ne faut surtout pas s’y limiter.
Il y a tellement de montagne et de situation en montagne qu’il me faudrait écrire une série d’articles sur le sujet pour avoir une bonne vue d’ensemble des risques de la montagne.

Les particularités générales de la montagne

De par sa forme géologique, la montagne est un endroit où l’environnement, le climat et la température changent rapidement. Au gré de l’altitude que vous grimpez, vous passerez de la roche à la neige, du climat tropical à l’hiver, du soleil à la tempête; il faut être à l’affût de ces soudains changements et être préparé en conséquence. Les vents finiront par jouer de leur soufflet et il vous sera de plus en plus difficile de vous faire des bivouacs ou vous trouver de la nourriture.

Les dangers en montagne

Danger en montagneLe simple fait de perdre pied dans une pente plus ou moins raide peut être un danger fatal. Les risques de foulures ainsi que d’entorses sont perpétuels et les éboulis, à cause du gel/dégel et du vent, vous prenant en chasse sont fortement possibles. Rester donc toujours aux aguets, et ce, même lorsque le danger ne semble pas présent.
Éviter à tout prix de vous déplacer de nuit. Les risques que vous prendrez sont beaucoup trop grands par rapport au temps que vous sauverez. N’oubliez pas que vous êtes toujours entre les mains des rapides changements de températures en plus de ne pas bien voir où vous mettez les mains ou les pieds.

Les pointes glacées

Dans certaines montagnes, il vous sera possible d’atteindre les zones enneigées et glacées de celles-ci sans trop de difficultés. Sachez, toute fois, que le danger y est encore plus présent. En plus de toutes les autres embûches, il y maintenant les risques d’avalanche et les crevasses invisibles qu’il faut prendre en compte.

Les avalanches

Avalanche de neigeVous ne serez pas surpris si je vous dis qu’un simple bruit peut être responsable d’une avalanche, mais ce n’est pas la seule cause qui cause ce genre de déluge. La température et la structure de la neige peuvent en être aussi responsables. Lorsque vous marcherez sur cette neige, assurez-vous qu’elle soit bien compactée avec un bâton que vous enfoncerez dans la neige. Vous pouvez aussi lancer des objets assez lourds comme des roches et, bien sûr, faire du bruit.

Évitez les zones trop en pente ou en formes convexes ainsi que les zones où la neige vient de tomber. Ce sont les zones les plus à risques pour déclencher une avalanche. Les zones ensoleillées sont aussi à éviter, et ce, assez tôt dans la journée. Le soleil est assez fort pour faire fondre une partie de la neige, ce qui la fragilise… Je vous laisse deviner la suite si vous y aventurer.
L’idéal, c’est de vous déplacer dans des zones protégées par la forêt ou des zones au terrain irrégulier, car les chances d’avalanche y sont quasiment nulles. Cela vous laisse-t-il la chance de respirer pour autant? Non, car il reste encore un danger à surveiller; les sinistres crevasses.

Comment réagir si vous êtes pris dans une avalanche

Voilà! Vous avez toussé dans une zone qui avait toutes les caractéristiques d’une zone d’avalanche. Ça gronde, sa craque et vous voyez au loin une grande vague blanche déferler vers vous! Quoi faire!?
Dirigez-vous vers les côtés. N’essayez pas de descendre la pente et encore moins de la prendre de face en vous disant que c’est vous le plus fort. Et si vous n’atteignez pas de zone sécuritaire, essayer de vous agripper à quelque chose pour ne pas être emporté par cette masse qui dégringole plus rapidement que vous.
Un dernier petit conseil pour ceux qui veulent aller jouer avec les avalanches, ayez sur vous un détecteur de victime d’avalanche. Cela pourra vous sauver la vie si vous êtes enseveli sous des centaines de kilos de neiges.

Les crevasses

CrevasseLes crevasses sont des ouvertures naturelles dans un glacier. Elles ne sont pas si sinistres, mais elles peuvent vous jouer de très mauvais tours. Les crevasses ouvertes ne sont pas si dangereuses. On les voit d’assez loin pour les éviter, mais celle qui sont recouvertes d’un mince pont de glace, elles, elles sont vicieuses. Il n’y a pas tant de manières de les repérer, mais si vous avez un doute contourner la zone ou encordez-vous. Si vous devez passer sur une crevasse que vous avez repérée, passé dessus seulement en fin de nuit, donc très tôt le matin. Elle sera à son plus solide. Mais encore là, c’est à proscrire si vous n’avez pas d’équipement pour vous encorder.

Comment réagir si vous êtes tombé dans une crevasse

Il est très difficile de sortir d’une crevasse sans aide ni corde. Si vous êtes seul et que vous ne trouvez pas le moyen de sortir, prévoyez rapidement vous faire un feu et un abri pour la nuit prochaine. Elle arrivera beaucoup plus rapidement dans votre trou. Penser aussi à vous rendre visible de l’extérieur en lançant un morceau de tissus de bonne grandeur et de couleur vive à l’extérieur de la crevasse. L’idéale serait de réussir à faire un drapeau avec d’éventuelles branches ou bâtons de marche.

Les abris

Comme je le mentionnais un peu plus tôt dans l’article, plus vous monterez en altitude plus il sera difficile de s’abriter. Vous pourrez toujours utiliser des branches et des troncs d’arbres pour former votre abri en basse altitude. Seulement, lorsqu’il n’y a plus d’arbres, ni de branches, vous devrez vous contenter de neige et de roche. Les techniques pour faire se genre d’abris sont assez techniques et nécessites des connaissances un peu plus poussées qui, elles aussi peuvent faire la différence entre votre survie ou votre perte. Je vous suggère fortement de parfaire vos connaissances en construction d’abris et, même, de les mettre en pratique.

Pour terminer

Balade en montagnePour partir en montagne, comme pour toute autre aventure, il faut être un minimum préparé. Vous devez vous renseigner sur la montagne que vous voulez grimper. Assurez-vous de la connaître, ainsi, vous vous éviterez bien des tracas. Vous pourrez sûrement faire une très belle aventure avec seulement un petit sac à dos (lire l’article sur comment bien choisir son sac de voyage) sur vos épaules. Seulement, plus vous voudrez aller loin en montagne plus vous devrez être préparé et plus votre sac contiendra de matériel.
Pour les petites balades en montagne ou pour toutes autres petites aventures, je vous conseille d’avoir une trousse de survie de base, un plan de survie et, surtout, de les maîtriser. On ne sait jamais quand cela peut nous être utile.

Avez-vous une trousse de survie ou des articles de survie dans votre sac?
Vous ont-ils déjà été nécessaires?

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

  • Edith

    Bonjour,
    Je ne vois pas trop comment on peut faire un feu dans une crevasse?
    Ne fraudrait-il pas en premier lieu conseiller de ne jamais partir seul en montagne?!
    Merci pour cet article.

    • Bonjour Edith,

      j’avoue que dans les montagnes glacées, il est beaucoup plus difficile de faire un feu. Pourtant, il faut trouver un moyen! Un morceau de tissu, une partie de la carte, nos lacets, etc. N’importe quoi qui puisse brûlé. Ce qui implique que cela ne soit pas trop humide, ni trop gelé. Si nous n’arrivons pas à créer assez de chaleur pour la nuit, on mourra à coup sûr à cause du froid. Dans d’autres montagnes qui sont moins recouvertes de neige et de glace, il est possible de trouver, dans certaines crevasses, des racines, voir même des plantes.

      Tu as raison pour le conseil, mais une situation de survie n’est pas toujours accompagnée. Il arrive qu’on puisse se retrouver à faire face à certaines situations complètement seul ( vous avez glissé sur une corniche, votre camarade est tombé dans une crevasse, etc.). Dans cette optique, il est toujours mieux d’en savoir un peu sur comment survivre dans certaines régions naturelles. Et même si vous sortez à deux, trois quatre ou cinq en montagne, se sont toujours des conseils utiles à savoir.

  • Pendant mon voyage en Australie, j’ai réalisé l’Overland Track, une randonnée d’une semaine en totale autonomie. Je suis parti avec le minimum de matériel et je reconnais que c’était loin d’être prudent… Les autres randonneurs n’en revenaient pas du peu de matériel que j’avais !
    Malgré tout, j’avais pris avec moi une couverture de survie et j’ai été heureux de l’a trouvé quand la température est descendu en dessous de 0 pendant la nuit, ça m’a permis de rester un peu près au chaud qu’avec simplement mon duvet !

    • Une couverture de survie n’est pas très coûteuse et cela ne prend pas trop de place. Il faudrait toujours en avoir une avec soi lorsque l’on part en aventure. Comme vous l’avez mentionné Benjamin, elle peut faire une différence et le fera dans une situation de survie.

      C’est la première fois que j’entends parler de l’Overland Track, mais j’avoue aussi ne pas m’être encore intéressé à ce qu’offre l’Australie en terme de voyage et d’aventure. Pouvez-vous m’en parler un peu plus? M’en donner votre appréciation?

  • Des règles de prudence qu’il est toujours bon de rappeler.

    • Effectivement! Et je ne cesserais de le répéter.

      Partir à l’aventure, que ce soient en montagne, en vélo ou en kayak, il y a des risques et nous ne les calculons pas toujours en sachant tous les détails. Il faut se préparer un peu lorsqu’on part en voyage; histoire de s’assurer que ce ne soit pas le dernier.

  • Piotr

    En effet, la montagne est traître et il faut être preparé face aux caprices de la nature et à notre propre inconscience….

  • Encore un bonne lecture. Ca ne fait jamais de mal quelques petits rappels.

  • galopard

    A pieds sur un glacier, on s’encorde!!!

    En ce qui concerne l’article, ne suivez pas trop les conseils donnés sur les avalanches et la marche sur glacier, allez plutôt faire une petite formation avalanche et une petite école de glace.