La recette pour apprendre une langue étrangère facilement

Accueil » Blog voyage » Informations voyageurs » La recette pour apprendre une langue étrangère facilement
La recette pour apprendre une langue étrangère facilement

Aujourd’hui j’ai l’immense plaisir d’accueillir un article invité de Fabien, un excellent ami avec qui j’ai eu l’occasion de voyager plusieurs fois. Actuellement il voyage autour du monde pour… apprendre de nouvelles langues vivantes !
En effet Fabien est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’apprentissage des langues et il nous livre ici gratuitement quelques secrets pour apprendre une langue étrangère facilement !

Lorsque l’on pense voyage, on pense très rapidement aux langues étrangères et à la nécessité (et quand tout va bien, le plaisir) de parler d’autres langues. Une idée répandue est qu’il suffit d’aller dans le pays pour apprendre la langue.
Cela revient à peu près à dire que, pour être un grand cuisinier, il suffit d’aller au supermarché.
La réalité est toute autre.

Apprendre anglaisJe suis actuellement sur un tour du monde pour apprendre de nouvelles langues. J’étudie en ce moment ma 5ème langue -le néerlandais- après avoir appris le hongrois il y a un an et réveillé mon espagnol il y a quelques mois en Amérique du Sud. Le français et l’anglais sont deux langues que je parle avec le même naturel et la même fréquence. Ces aventures et mon métier m’ont amené à développer de bonnes capacités en langues vivantes et j’aimerais partager avec vous une « recette » pour apprendre une nouvelle langue, quelle qu’elle soit, que vous soyez déjà sur la route ou en train de planifier un voyage.

Les ingrédients pour apprendre une langue

Utiliser une langue, c’est tout simplement transformer nos idées en sons et, vice-versa, du son en idées. Oubliez le texte, concentrez-vous sur la parole. Si vous pouvez faire la bascule entre vos idées et des sons dans la nouvelle langue, vous êtes sur la bonne voie! Alors, pour arriver à cet objectif, voyons les ingrédients que nécessite notre recette…

1. La phonétique

Le meilleur moyen d’apprendre une langue, qui est en plus le plus naturel ET le plus efficace, est d’abord de l’entendre parler. A la maison, avec des amis, grâce à la télé, pendant un sejour linguistique ou des MP3, il est essentiel de baigner dans de l’oral. Vous habituer aux sons de la langue vous permettra ensuite de les utiliser vous-même, pour parler.

Lorsqu’on est nourrisson, on est capable de reconnaître les sons de toutes les langues au monde. Par la suite, comme on ne parle généralement qu’une langue natale, cette capacité se perd parce que le cerveau n’a plus besoin de reconnaître que les sons de sa langue natale. Pour chiffrer tout ça : il existe environ 150 sons toutes langues au monde confondues. En français et en anglais, il existe autour de 40 sons avec une majorité de sons communs aux deux langues. Apprendre l’anglais, pour un francophone, cela signifie d’abord apprendre à reconnaître et reproduire une dizaine de sons qui existent en anglais mais pas en français. C’est quelque chose d’en fait assez simple… Pourvu déjà d’en prendre conscience.

Quelle que soit la langue que vous étudiez pour votre voyage, étudier ses sons qui n’existent pas en français et apprendre à les produire sera la première étape pour réussir et se débarrasser d’un accent français à couper au couteau. Les accents sont toujours séduisants mais seulement pourvu d’être compréhensible! Vous ne voulez pas être le reclus incapable de communiquer avec qui que ce soit en voyage.

2. Le vocabulaire

L’autre ingrédient qui nous intéresse est le vocabulaire. C’est-à-dire : des mots et, surtout, des expressions qui ont du sens, qui communiquent une idée, dans la langue. La grosse erreur que commettent les apprenants est, souvent, de se lancer dans leur apprentissage du vocabulaire au hasard ou sous forme de liste de mots isolés. Le secret pour mémoriser du vocabulaire est simple : privilégier les mots les plus courants, pour vous en servir tout de suite et vous en resservir à volonté… Puis… Mémoriser chaque mot dans son contexte, pour pouvoir rattacher ce que vous apprenez à quelque chose de concret.

Pour avoir une idée des mots les plus courants dans votre langue cible, utilisez les listes et dictionnaire de fréquence. Ce type de document vous donne les mots les plus courants dans une langue, dans l’ordre de leur fréquence.
Vous pouvez en trouver une version gratuite et rudimentaire ici, dans de nombreuses langues : http://invokeit.wordpress.com/frequency-word-lists/

Ces listes vous permettent de voir où vous vous situez dans la langue et sur quels mots concentrer vos efforts. Typiquement, on considère que connaître 5000 mots permet de parler de tout type de sujet et que connaître 1000 mots permet déjà de comprendre 85% des conversations pour se débrouiller sans crainte. Voilà pour l’importance de la fréquence dans une langue.

Pour le contexte… L’immense majorité des mots, pris seuls, n’ont pas de sens et n’ont pas d’utilité. Si je dis « blue » en anglais, je pense évidemment à la couleur… Mais cela pourrait aussi signifier « être triste ». Il a été montré que la technique qui amène au meilleur taux de rétention du vocabulaire est de mémoriser les mots au sein d’une phrase qui a du sens, en l’entendant et, autant que possible, en visualisant son sens. Les gens sous-estiment souvent leur mémoire mais utiliser les bonnes techniques de mémorisation fait toujours plus de différence que la puissance brute de votre mémoire. Bien utiliser des outils simples apporte plus de résultat que de ne pas avoir d’outils du tout!

Le meilleur moyen d’assimiler du vocabulaire pour être rapidement opérationnel est donc de combiner les deux éléments ci-dessus : prenez les mots dans l’ordre de leur fréquence… et apprenez-les chacun dans un contexte, en pratiquant sa prononciation et en visualisant le sens de la phrase que vous apprenez.

3. La grammaire

Vous avez peut-être de douloureux souvenirs de grammaire à l’école… Que ce soit en français ou en anglais!… Mémoriser des règles et partir à la recherche de COD et de COI et tout le tralala est rarement ce que les gens fantasment de faire en vacances. La bonne nouvelle… C’est que la grammaire s’apprend par la pratique, intuitivement, pas par l’étude. Il est plus efficace de pratiquer que d’étudier en matière de grammaire.

Apprendre langue facilementLe meilleur moyen de faire des phrases correctes, ce n’est donc pas de passer 3 heures le nez dans un bouquin de grammaire. C’est de passer 3 heures avec des personnes qui parlent la langue correctement et de les imiter naturellement parce que vous passez du temps en leur compagnie. Cela peut être des locaux en voyage ou des étrangers dans de grandes villes françaises ou bien encore des livres audio et des séries télé partout en France. Internet a vraiment changé la donne à ce niveau.

Si vous comprenez et mémorisez du langage correct, vous parlerez naturellement un langage correct. Les livres de grammaire ont leur utilité pour savoir ce qui existe dans votre nouvelle langue, comme un menu au restaurant. Ce sera très utile si vous apprenez une langue très différente comme le hongrois ou une langue slave ou une langue orientale, tout simplement parce que la logique de ces langues n’est souvent pas la même qu’en français (les mots changent de place, se déclinent, etc.). Un livre de grammaire vous permettra alors d’avoir conscience des différences qui existent dans ces langues. Ceci étant dit, fuyez les cours qui vous font passer des heures à analyser la grammaire d’une phrase! C’est une perte de temps et d’argent, ce n’est pas efficace pour parler la langue!

N’ayez donc pas peur de la grammaire. Celle-ci prend soin d’elle-même comme vous pratiquez la langue en répétant ce que vous avez entendu des natifs dire.

La recette pour parler une langue

C’est bien beau de savoir qu’une langue ce sont des sons, du vocabulaire et de la grammaire mais… Comment combiner tout cela?

Remarquez aussi, sur nos ingrédients, qu’il n’y a pas vraiment de limite finie entre les trois. Le meilleur moyen d’assimiler les sons de la langue, c’est encore de les pratiquer sur des mots de base. Le meilleur moyen d’assimiler du vocabulaire est de le pratiquer sur des phrases entières qui ont du sens.

Pour réunir tout cela je vais vous donner la recette  qui marche pour moi et qui m’a permis d’avoir de longues conversations en hongrois après seulement 2 mois.
Je vous la présente dans l’ordre :

  • PIMSLEUR pour se désinhiber avec l’oral et la prononciation. La méthode Pimsleur permet de mémoriser naturellement des phrases de base. A l’issue de celle-ci, vous ne savez peut-être dire que quelques mots mais la langue est déjà devenue familière.
  • COUCHSURFING pour rencontrer plein de monde. Le plaisir des langues vivantes est de s’en servir. Que ce soit pour boire un verre, héberger ou vous faire héberger, CouchSurfing sera votre ami pour pratiquer.
  • ASSIMIL pour vous accompagner. La méthode Assimil est loin d’être parfaite mais cette société d’édition couvre beaucoup de langues. Prenez une de leur méthode. Cela vous donnera de quoi apprendre divers mots et phrases et, surtout, vous permettra de vous voir évoluer semaine après semaine et mois après mois.
  • PLEIN, PLEIN, PLEIN DE CONTENUS. Chansons, séries télé, films, livres… Mettez votre nouvelle langue partout dans votre quotidien! C’est souvent le seul moyen de pratiquer tous les jours et cela permet de rendre vos loisirs intelligents (quitte à regarder la télé, autant le faire sans complexe dans une langue étrangère!). Dans les transports, avant de vous coucher… Tout ceci vous permet de pratiquer plusieurs fois par jour t de faire des progrès rapides, simplement en étant régulier dans votre pratique.

Enfin, un bon livre de grammaire, dont la priorité est de vous aider à communiquer, sera utile pour savoir ce qui existe dans la langue. Pour les langues proches du français comme la majorité des langues d’Europe de l’Ouest, vous pouvez sûrement vous en passer.

Apprendre une langue etrangereApprendre une langue laisse beaucoup de place à la liberté et à la flexibilité. Avec les ingrédients et les recettes ci-dessus, vous pouvez faire confiance au fait que vous avancerez suffisamment pour VOIR vos progrès et parler avec des locaux. L’élément le plus frustrant dans une langue, c’est d’avoir l’impression de ne pas avancer malgré les heures et l’argent investis… La recette ci-dessus vous permet d’avoir du résultat pour vos efforts et, pour les plus malins d’entre vous, de prendre énormément de plaisir au passage, ce qui vous encourage alors à mettre encore d’avantage d’énergie dans le projet… Sans avoir l’impression que ce ne soit un effort.

Et le texte dans tout ça?

Si je n’ai pas parlé du texte jusqu’ici, c’est bien volontairement. Le texte n’est qu’un moyen de coucher des sons sur le papier, gardez bien en tête qu’une langue est avant tout parlée. Apprendre à lire du texte et prononcer correctement ce que vous lisez sera évidemment un atout dans votre nouvelle langue. En revanche, autant que possible, dans votre nouvelle langue, essayez de débuter avec une approche 100% orale. Ceci vous permettra de développer de bonnes habitudes de prononciation dès le début et de vous décomplexer par rapport au fait de parler. Tout faire par le texte (comme à l’école) a tendance à rendre les gens timides à l’oral.

Respectez les ingrédients, mélangez-les avec la recette ci-dessus et de longues heures de plaisir, exploration, découvertes et de superbes rencontres s’ouvrent à vous… Tout cela grâce aux langues vivantes! Bon voyage ;-)

Merci encore à Fabien pour ces conseils pour apprendre une langue, si vous avez des questions à lui poser n’hésitez pas!

Pour aller plus loin

Fabien propose sur son site un guide complet avec les techniques et les stratégies qui lui ont permis d’évoluer en anglais, jusqu’à employer cette langue avec autant de facilité que le français — et vous n’avez même pas besoin de vous expatrier pour cela !

Vous pouvez retrouver le livre de Fabien sur Amazon Devenir bilingue en anglais en cliquant ici.
N’hésitez pas à consulter son blog Voyage au bout de la langue.

Voici une vidéo de Fabien qui date de octobre 2011, depuis il parle couramment le hongrois l’espagnole et s’est lancé dans le néerlandais.

Pour voir toutes ses vidéo : http://www.youtube.com/user/VABDLL/videos

  • apprendre une langue étrangère
  • comment apprendre une langue
  • comment apprendre une langue etrangere
  • apprendre une langue rapidement
  • comment apprendre une langue rapidement

A propos de l'auteur

Actuellement sur un tour du monde pour apprendre de nouvelles langues vivantes, Fabien a embrassé la vie de nomade en travaillant sur Internet. Vous pouvez suivre ses aventures grâce à son blog Voyage au bout de la langue, où il partage récits de voyage et conseils pour apprendre à parler anglais, hongrois, espagnol, néerlandais ou russe.

  • http://voyagesetvagabondages.com Lucie

    Un excellent article merci! Je vais appliquer quelques petits trucs! Certes, l’oral eswt important, mais à mon avis il n’est pas bon de mettre le côté le texte. C’est comme ça que l’on obtient des gens qui ne savent même pas écrire dans leur propre langue. Lire dans sa langue ou dans une langue étrangère permet d’enrichir son vocabulaire, d’assimiler la grammaire sans s’en rendre compte et donc de progresser… Lire sans modération donc!

  • Sophie

    Génial ! J’ai bien envie d’essayer le Russe :)

  • http://www.yuriastanov.com Yuri Astanov

    Merci pour ce partage

    Je pense me mettre au chinois ou à l’arabe prochainement.

    Je m’inspirerai de ta méthode.

    Ou peut-on t’entendre parler?

  • http://www.voyageauboutdelalangue.com Fabien, Voyage au bout de la langue

    @Yuri : j’ai quelques vidéos sur YouTube http://www.youtube.com/user/VABDLL/videos

    @Lucie : il ne s’agit évidemment pas de mettre le texte de côté éternellement. Simplement, débuter sans reste le meilleur moyen de démarrer sur de bonnes habitudes à l’oral. Par la suite, la lecture est un bon moyen d’acquérir du vocabulaire massivement, en plus d’être un plaisir.

  • http://www.weekenda2.fr/ Anthony de weekenda2.fr

    hello, je viens de lire ton article avec beaucoup d’attention car c’est EXACTEMENT ce que je fais pour apprendre l’allemand tout seul. Je suis à 100% d’accord avec toi. J’ai commencé par assimil puis j’ai lu et énormément écouté beaucoup d’allemand (merci le MP3 et la radio au boulot!).
    Du coup je parle et comprend mieux l’allemand d’après mes amis allemands que beaucoup de français qui se sont battus pendant 10 ans avec les règles de déclinaison et la logique allemande pour finalement ne pas savoir faire une phrase.
    Le truc est de savoir pourquoi on enseigne tout l’inverse dans les écoles françaises et que les « élites » se demandent toujours pourquoi les français sont toujours aussi nuls en langues….
    merci dans tous les cas pour ton article: enfin une méthode d’apprentissage qui a du sens!!!

    • http://www.voyageauboutdelalangue.com Fabien, Voyage au bout de la langue

      A vrai dire il y a une raison pour laquelle on insiste autant sur le texte et la grammaire à l’école… C’est simplement une raison historique : à une époque, seuls les érudits étudiaient et utilisaient vraiment les langues vivantes et tout se faisait principalement par courrier (échanges entre grandes villes européennes). Ca date en gros du Moyen-Age et du Latin. Le problème est que le monde a évolué, surtout depuis 50 ans, mais que la tradition écrite est restée…

      C’est évidemment super de pouvoir profiter du texte (lire les classiques en VO notamment!) mais c’est clair que la nature vivante, communicative et donc orale des langues a encore du mal à être respectée… Un exemple tellement bête : pour étudier la phonétique de l’anglais, j’ai dû attendre d’être à l’université!… Alors que c’est la BASE de toute langue.

  • http://www.numeric-nomade.com _numericnomade

    Très intéressante cette recette!

    Je vais m’en inspirer pour me lancer dans l’apprentissage du chinois.

    Merci :-)

  • http://www.partir-voyager.com Benjamin

    Waouh quel courage d’apprendre le néerlandais, ça ne doit pas être une langue facile, non ?
    En tout cas, je vais essayer d’appliquer tes conseils dès maintenant notamment pour continuer ma progression en Anglais, car il faut avouer que dès qu’on est plus dans un pays anglophone, on perd vite notre niveau.
    A bientôt ;)

  • Julie

    Moui… commencer par l’oral je veux bien (je soutiens à 100% c’est le seul moyen d’être efficace rapidement et ça manque cruellement dans l’enseignement scolaire), mais pas seulement. Il faut IMPERATIVEMENT apprendre à lire tout de suite !
    Suffit qu’il y ait un autre alphabet ou tout simplement des combinaisons de lettres différentes du français et on est foutus. Donc pas de phonétique ou alors de la phonétique avec la VRAIE orthographe à côté. C’est un véritable handicap en voyage de ne pas savoir lire les panneaux indicateurs et autres. (Essayez de vous débrouiller à Moscou sans avoir appris l’alphabet cyrillique vous allez rigoler).

    Et puis moi j’ai une mémoire visuelle donc si je n’écris pas ce que j’ai appris à l’oral je ne le retiens jamais (je vous assure j’ai essayé). J’ai BESOIN d’écrire les choses pour les apprendre (après avoir appris 5 langues je me connais).

    La grammaire dès le début est aussi indispensable (à petite dose!) Parce que ça me fera une belle jambe de répéter les choses comme un perroquet sans comprendre ce que je dis. J’ai besoin de comprendre la structure de la phrase pour pouvoir la réutiliser non pas telle quelle mais avec des variations suivant ce que je veux dire. Sinon je vais rester très limitée.

    Donc tout va ensemble (avec un accent sur la quantité d’oral)…

    • megh94

      Julie, j’étudie deux langues: l’allemand et l’italien. J’ai commencé à lire des textes en allemand dès le début. Moralité je stagne à l’oral. Par contre l’italien, je l’ai appris grâce à la méthode active. Cette méthode consiste à ne faire que parler dès le début. J’ai commencé par apprendre des dialogues par coeur et c’est seulement une fois que ma prononciation et mon accent sont devenus parfaits que je me suis mise à lire. Résultat je parle un italien sans accent et avec une fluidité déconcertante ce qui m’est impossible en allemand. Quand vous avez appris votre langue maternelle, vous l’avez longuement parlée avant de pouvoir la lire non? :)

  • http://www.nowmadnow.com NowMadNow

    Mon but est de parler sept langues d’ici la fin de l’année, c’est du boulot mais je me suis débarrassée des méthodes d’enseignement « classiques » et depuis je progresse bien plus vite.
    Merci pour cet article qui fait réfléchir.

    Pour ma part, le site de l’Irish Polyglot a été une révélation:
    http://www.fluentin3months.com/

    Le fait d’apprendre une langue de manière intuitive, spontanée, par la pratique, la lecture de bd, d’articles grand public, l’écoute de podcasts, la lecture de blogs et j’en passe a changé mon apprentissage. J’étudie encore un peu la grammaire, mais bien moins qu’à l’école ou au lycée, et les résultats sont meilleurs. L’apprentissage des langues est désormais partie intégrante de mon quotidien.

    NowMadNow

  • http://talonshauts-et-sacados.com/ LadyMilonguera

    Tout à fait d’accord avec ça… Pour apprendre une langue et être capable de communiquer, la clé c’est l’oral, il faut habituer notre oreille et notre cerveau à la prononciation, à la musicalité, aux intonations… Il faut savoir lâcher le dictionnaire grâce auquel on ne pourra que parler petit nègre et se jeter dans le bain !!!

  • http://www.anglais5minutes.fr/ Solal

    @Julie: je suis d’accord avec toi car j’ai tendance à fonctionner pareil mais cela dit ça dépend des personnes, des objectifs et des langues.

    Certains sont surtout des auditifs et pas vraiment des visuels donc ils n’ont pas ce besoin d’écrire et de lire absolument.

    Par ailleurs certaines langues ont un système d’écriture hardu (l’hébreux qui ne note pas les voyelles) voire très hardu (chinois, japonais) et si l’objectif est de pouvoir discuter rapidement avec des natifs, mieux vaut passer par des transcriptions en alphabet romain.

    Être en mesure le lire et d’écrire dans ces langues demandent un tel effort que cela tire ta capacité à converser vers le bas.

    C’est un choix à faire. J’ai choisi d’apprendre le japonais avec les hiragana, katakana et kanji mais je peux comprendre qu’on prenne l’autre option en fonction des objectifs. Il faut juste être conscient qu’on se prive de beaucoup de choses (chat, livres, etc).

  • http://www.voyageauboutdelalangue.com Fabien, Voyage au bout de la langue

    @Solal: pour ce qui est de retranscrire les sons d’une langue, le mieux cela reste l’Alphabet Phonétique International (API, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_phon%C3%A9tique_international ou http://ipachart.com) qui permet de noter phonétiquement toutes les langues au monde. Ce n’est pas juste utile pour les langues orientales mais aussi pour l’anglais ou le français qui ne sont PAS des langues phonétiques.

    Evidemment il est utile de savoir lire. Il faut bien garder en tête quand même qu’un enfant a des années de pratique avec l’oral avant de commencer cela. L’ordre naturel des choses (parce qu’il y en a un, ça a été prouvé par des linguistes) c’est : écouter, parler, lire, écrire. On peut forcer les choses et apprendre à lire sans encore connaître le reste, notamment pour survivre dans le pays (ce que je vais faire pour le russe avec l’alphabet cyrillique dans pas moins de 2 jours, ne connaissant pas encore un mot de russe mais ayant besoin de me débrouiller avec le nom des rues!)… mais cela a aussi un prix niveau qualité de la prononciation. C’est en apprenant trop avec le texte que l’on développe de mauvaises habitudes de prononciation ou -pire- la peur de parler.

  • http://www.anglais5minutes.fr/ Solal

    Perso j’ai jamais pu l’apprendre ce fameux alphabet :D

    Au fait je ne sais pas si tu as vu mon message sur Skype mais ton interview est enfin en ligne sur astuceslangues.com ;)

  • http://www.novo-monde.com fabienne

    Très bon article! Je suis tout à fait d’accord avec toi! Cela fait quelques mois que je me bats pour apprendre l’espagnol… et rien à dire, rien ne vaut une soirée avec que des amis espagnols et colombiens qui oublient (après deux ou trois verres) qu’il y a des gens dans la salle dont l’espagnol n’est pas la langue maternelle… ;) C’est clairement dans ces moment là qu’on apprend le plus! Mais je crois que c’est encore en voyageant et en n’ayant « pas le choix » de parler et de dépasser ses complexes que l’on apprend le plus… ;)

  • Raul

    AU SECOUR
    étudiant en B2 (DELF) français
    J’ai ablolument apprécié ta méthode, d’ailleur j’ai des problèmes par rappor à ça
    par exemple: j’essaye toujours de faire la tradiction depuis ma langue maternelle pour exprimer de ce que je veux dire à l’oral comme à l’écrit
    Autre chose: je n’arrive pas encor à utiliser les connecteurs logiques comme il faut.
    En plus je me trouve perdu quand je doix choisir entre le passé composé et l’imparfait.
    Si vous avez des conseils pouvant remédier ça, ce sera gentil de me les envoyer.

    • emmawill

      Bonjour Raul
      ton problème vient très probablement du fait que tu essaies d’apprendre plus de vocabulaire que tu ne maitrises réellement. Donc tu retournes naturellement vers ta langue maternelle que tu maitrises pour y rattacher le vocabulaire que tu connais. Tu oublies une étape cruciale: le vocabulaire que tu connais, il faut le rendre intuitif pour ne plus avoir besoin de l’intuition que t’offre ta langue maternelle et dont tu n’es pas capable en français avec certains mots. Connaitre trop de vocabulaire c’est rendre l’intuitif impossible et au lieu d’apprendre la langue tu apprends le dictionnaire de la langue… cela ne te permettra jamais de parler la langue ou alors… tu mettras beaucoup de temps et beaucoup d’effort avant d’y parvenir… si tu veux je peux te donner des cours de français par skype pour te guider. On peut en discuter sur emmawill07@gmail.com
      bonne chance!
      William (Emmawill)

  • http://www.voyageauboutdelalangue.com/langues/anglais Fabien, Voyage au bout de la langue

    @Raul: Lorsque l’on parle notre langue natale, on ne choisit jamais entre passé composé et imparfait. On pense à ce que l’on veut dire… et on utilise automatiquement la forme correcte, celle qui a le sens que l’on veut lui donner. (Par association d’idées).

    Les enfants apprennent leur langue natale pendant 6 ans avant d’apprendre à écrire et avant que l’on commence à leur inculquer la grammaire. La grammaire sert à se perfectionner. Pas à parler et trouver ses mots. Cherche « Krashen » sur Google. Il a montré que l’on peut déduire la grammaire d’une langue à force de la parler (comme le font les enfants) mais que l’on ne peut pas apprendre à parler simplement en étudiant la grammaire!

    Le fait de ne pas savoir choisir entre un temps et un autre ne signifie pas qu’il faut étudier davantage de grammaire. Plutôt… Qu’il faut revenir à la langue telle qu’on la parle et y être suffisamment exposé pour que les choses « rentrent », pour qu’on les assimile. (Apprendre une langue ne se fait pas consciemment et avec le cerveau gauche/logique/le détail mais plutôt inconsciemment et avec le cerveau droit/l’intuition/le global).

    Je n’ai pas le temps de rentrer dans avantage de détails ici mais visite un de mes sites (bilingueanglais ou mon blog) pour aller plus loin et repartir du bon pied.

  • manel

    MERCIIII

  • Emmawill

    bonjour et BRAVO!!
    je parle 7 langues couramment et me débrouille dans 2 ou 3 autres langues et c’est exactement la même méthode que j’ai mis en application et inventé pour moi même et pour donner des cours de langues dans différents pays… cette méthode est pourtant simple mais non comprise par nos professeurs de langues qui bien souvent sont diplomés pour enseigner une langue spécifique qu’ils maitrisent mais qui sont incapables eux-même d’apprendre 5 ou 6 langues en suivant leur propre méthode!!! un bébé apprend n’importe quelle langue très facilement et la meilleure manière d’apprendre une langue est de redevenir bébé soi même et d’apprendre les mots un par un et de les maitriser… moins on apprend de vocabulaire plus on le retient!!! et le plus important est de parvenir dès les premiers jours à faire des conversations, certes avec 10 ou 20 mots de vocabulaires et la langue des signes pour aider mais de la conversation!!! le vocabulaire viendra ensuite s’inclure dans des structures de phrases que l’on maitrise parfaitement parce que très simples… et apprendre un mot nouveau en polonais, chinois ou coréen sera alors aussi simple qu’apprendre un mot nouveau dans votre langue maternelle! prenez un mot dans un dictionnaire, un mot nouveau, et tentez de le mémoriser. vous verrez que vous vous en souviendrez très facilement. Prenez maintenant un mot simple dans une langue que vous ne maitrisez pas du tout… vous l’oublierez aussi vite! d’abord la fluidité de la langue, il faut ressentir ce que l’on dit… une langue c’est vivant, et il faut la ressentir… un exercice que je fais faire à mes élèves est de prendre un mot dans la langue maternelle (par exemple: cuisine), et le faire répéter peut etre 100 fois…. en fermant les yeux et en essayant de ressentir tout ce qu’on peut… au bout de 100 fois le mot cuisine devient un mot « inné »… ensuite on fait la même chose avec le mot « JE » dans la langue maternelle puis dans la langue à apprendre… jusqu’à ce qu’on ressente tout ce que JE représente… le JE c’est JE souffre, JE respire, JE vis, JE prends du plaisir, JE mange, JE bois… toutes ces situations dans lesquelles le JE prend toute sa place… et une fois qu’on ressent cela, on n’a plus besoin de l’apprendre ce mot… et ainsi pour une liste d’environ 50 mots… petit à petit… en 1 mois, mes élèves parlent le français ou l’espagnol couramment… même s’ils n’étaient pas doués pour les langues au départ!!
    Encore bravo pour cet article qui décrit très bien ce qui est probablement la meilleure manière d’apprendre les langues…

Sitemap / XML sitemap - Copyright © 2012 - 2013 Blog voyage Le sac à dos - Tous droits réservés - Mentions Légales

Hey, Tu pars bientôt en voyage ou en tour du monde ? :-)

Abonne-toi à la newsletter et reçois gratuitement mon guide "Les 15 meilleurs techniques qui me permettent de voyager 3X moins chers que les autres" ! Tu pourras y retrouver tout un tas de conseils et astuces pour mieux voyager, pour moins cher et plus longtemps !

Zéro spam ! Tu recevras uniquement des conseils pour mieux voyager et tu peux te désabonner quand tu le souhaites.