Tous les conseils pour maîtriser sa peur de prendre l'avion

Chers voyageurs je vous propose aujourd'hui un article invité par Luce ! Ses conseils vous seront très utiles si vous comptez prendre l'avion prochainement et que vous souhaitez avoir quelques astuces pour maitriser cette angoisse !

Je ne suis pas (encore) une globetrotteuse, mais j’aime voyager. Et le problème, c’est que quand on veut découvrir des contrées lointaines, on est un peu obligé de prendre l’avion. Et moi, l’avion j’aime pas ça. Alors je fais quoi? Je reste chez moi ou je me prends en main et je trouve des techniques pour supporter ce mauvais moment à passer?

Bien évidemment j’ai préféré partir et malgré des moments difficiles à vivre pour mes compagnons de voyage, je pense pouvoir enfin dire que prendre l’avion n’est plus un (gros) problème. Bref, je n’en suis pas fan mais ce n’est plus une phobie. Alors pour ceux qui tremblent déjà à la réservation du billet, voici quelques petits conseils à adopter pour améliorer ce passage presque obligé quand on part en voyage (bah oui, parce que sinon il reste la voie terrestre….).

Définition :
L’hypocondrie est un syndrome caractérisé par une peur et anxiété excessives et bouleversantes concernant la santé et le bon fonctionnement du corps d’un individu.
Source wikipedia

Avant le vol

Vérifier la compagnie et l’avion avec qui vous allez voyager. Des sites de notations ou de comparaisons par les utilisateurs des compagnies aériennes sont très facilement trouvables sur internet. Avec certaines compagnies, vous pouvez même choisir votre place. Préférez une place au milieu de l’avion, au niveau des ailes. C’est vrai que la vue est gâchée mais c’est l’endroit le plus stable de l’avion.. A noter que l’on ne ressent presque rien dans les gros avions, rien à voir avec ceux utilisés pour les vols de courte durée.

Allez voir votre médecin et avouez-lui votre peur. Il vous prescrira un léger tranquillisant, un anxiolytique ou un antihistaminique à prendre juste avant le départ. Franchement, ça change la vie et surtout la tournure du voyage. Je vous conseille fortement de demander l’avis de votre médecin et de ne pas prendre un tranquillisant donné par un ami. La dose peut ne pas vous correspondre, et le but c’est de se sentir bien, pas d’être complètement stone. Les somnifères sont également déconseillés.

-Tant que vous êtes chez le médecin profitez-en pour lui demander des bas de contention (on peut aussi en trouver directement à a pharmacie). Oui je sais, ça fait mémé mais il en existe dans d’autres coloris que couleur chair….et après 15 h de vol, on garde ses gambettes légères. (ça marche aussi pour les hommes) et on évite la thrombose…ça vaut vraiment le coup même pour les jeunes.

A la pharmacie, achetez des boules quies spécial avion. Je n’ai pas ce genre de problème, mais j’ai voyagé avec des copines qui souffraient réellement des oreilles soit au décollage soit/et à l’atterrissage. Selon elles, ça marche vraiment bien. Pour les autres, un chewing-gum peut suffire pour éviter les bourdonnements typiques du décollage.

Le jour J, préférez des vêtements confortables dans lesquels vous vous sentez à l’aise. Moi, les bas de contention, je les mets juste avant de partir dans la salle d’attente. Mais après, c’est vous qui voyez.

Arrivez 2 h en avance à l’aéroport pour bien prendre le temps de faire toutes les démarches nécessaires (enregistrements, douane, etc.) et avoir même un peu le temps de s’ennuyer, comme ça vous aurez hâte de rentrer dans l’avion.

-A l’entrée dans l’avion, si votre place ne vous convient pas (à côté du hublot, ou à côté d’une sortie), informez-en directement l’hôtesse. Elle va s’arranger pour vous trouver une place qui vous angoisse moins. Son but est que vous vous sentiez bien pendant le vol.

Pendant le vol

Dans les gros avions, il y a des écrans personnels à dispositions pour regarder des films. Jeter vous dessus même avant que l’avion décolle. Comme ça, vous êtes occupé (yeux et oreilles) à faire quelque chose et vous ne pensez pas à “ ça y est, c’est parti pour des heures de souffrance”. Si il n’y a pas d’écran, parlez avec votre voisin ou lisez quelque chose de facile.

Boire beaucoup : de l’eau ou des jus de fruits et rien d’autre. L’avion déshydrate à fond, il faut boire en permanence. Osez demander, à plusieurs reprises s’il le faut, de l’eau. Les hôtesses sont là pour ça, n’ayez crainte. Pour ceux qui pensent que boire un verre d’alcool facilite la relaxation, c’est une mauvaise idée dans l’avion. Cela va surtout vous déshydrater et votre bouche sèche va accentuer la sensation d’angoisse. Évitez si possible le café ou le thé, car ce sont des excitants, et ça ce n’est pas bon pour nos petits coeurs déjà suffisamment stressés.

Je reviens sur les jambes légères. Quand vous êtes parti pour longtemps dans les airs, levez-vous au moins toutes les deux heures (pour aller aux toilettes, comme vous buvez beaucoup d’eau), pour marcher et dégourdir vos jambes. C’est important, ça aide le sang à circuler et à vous sentir mieux dans votre corps, qui je crois, subit une forte pression en hauteur.

Vous pouvez demander des boules quies (normales) dans l’avion, ça permet de ne plus entendre le bébé qui hurle derrière vous et qui, il faut bien l’avouer, vous agace parce qu’il vous angoisse…

Bon reste le problème des trous d’air ou des “perturbations ou turbulences” comme disent les commandants. Rassurez-vous, personne n’aime ça même si vos voisins font style que tout va bien. C’est un mauvais moment à passer, c’est vrai. Mais si vous avez adopté la plupart des conseils pré-cités, vous pouvez surmonter ce passage chaotique sans trop de problème.

Si vraiment une montée de stress vous submerge pendant le vol, n’hésitez pas à le dire au personnel de bord. Encore une fois, ils sont là pour ça. La plupart du temps, ils vous accompagnent au fond de l’avion, là où ils préparent les repas, et vous installent les jambes en l’air avec un grand verre d’eau. Et surtout, ils restent à côté de vous jusqu’à ce que vous soyez rassuré.

A l’arrivée

Quel bonheur quand on est arrivé! Ne pensez surtout pas au retour… et profitez de votre voyage.
Ce qu’il faut surtout se rappeler, et je pense l’avoir bien répété… c’est de ne pas rester seul avec sa peur de l’avion. Il n’y a aucune honte à avoir d’autant plus que l’avion est rarement une partie de plaisir pour tout le monde.

Si vous aussi vous avez d’autres conseils à partager, allez-y, on est preneur!