Comment demander une indemnisation pour vol retardé ou annulé?

Vous avez un vol retardé de plus de 3 heures ? Vous pouvez être indemnisé jusqu'à 600€ par passager ! Dans cet article je vous explique comment vous faire indemniser suite à un vol retardé, surbooké ou annulé.

Il y a quelques temps, j’ai découvert que j’étais passé à côté de plusieurs centaines (voire milliers !) d’euros. J’ai en effet appris que la législation européenne prévoyait des droits spéciaux pour les passagers dont le vol avait été retardé ou annulé. Et par droits spéciaux, j’entends plus précisément « indemnisations ».

Bien sûr je ne vous parle pas ici de porter plainte et de passer des années en procès contre les compagnies aériennes. Non, j’ai découvert qu’il existait un service spécial qui s’occupait des démarches des voyageurs à leur place, en obtenant pour eux une belle indemnisation en échange d’un pourcentage. C’est un service 100% gagnant puisque si vous n’obtenez pas d’indemnisation, vous n’avez rien à payer !

Vous voulez en savoir plus ? C’est par ici…

Remboursement en cas de vol retardé : quels sont vos droits ?

En tant que passager d’un avion, vous bénéficiez d’un certain nombre de droits, dont celui de partir à l’heure, et celui de partir tout court. En plus des retards assez fréquents, il arrive en effet assez régulièrement que les compagnies aériennes surbookent leurs vols ou carrément les annulent. Et quand cela arrive, vous n’avez d’autre choix que d’attendre le prochain vol qu’on vous propose.

Face aux nombreux abus, la législation européenne a décidé de légiférer en contraignant les compagnies aériennes à remplir à leurs obligations. Dans le cas contraire, ces dernières ont le devoir de vous verser une indemnité.

Généralement, il faut que l’annulation du vol provoque un retard de 2 heures minimum et que les vols retardés arrivent au moins 3 heures après l’heure prévue pour que vous puissiez prétendre à cette indemnisation. Il faut aussi que la compagnie aérienne soit considérée comme responsable du retard ou de l’annulation pour que la réclamation soit valable. La plupart des compagnies aériennes se dédouanent de toute responsabilité, d’où la nécessité de faire appel à une entreprise spécialisée dans l’obtention d’indemnisations de retard de vol.

Montant des indemnisations en cas de vol retardé, surbooké ou annulé

Tous les vols dont le retard est de plus de trois heures peuvent être sujets à une indemnisation, à condition que la responsabilité de la compagnie aérienne soit mise en cause. Le montant de l’indemnisation en cas de vol retardé, surbooké ou annulé varie en fonction de la distance prévue du trajet. Il est de :

  • 250 € par passager pour les trajets de moins de 1500 kilomètres
  • 400 € par passager pour les trajets de 1500 à 3500 kilomètres
  • 600 € par passager pour les trajets de plus de 3500 kilomètres

En parallèle, si vous êtes victime d’un vol retardé, annulé, ou surbooké, vous avez le droit à un certain nombre de compensations sur place :

  • Des repas et rafraîchissements ;
  • Deux communications gratuites ;
  • Un hôtel et les transferts en cas de nouveau vol le lendemain

Vol retardé ou annulé : faire une réclamation soi-même ?

Vous avez été victime d’un vol retardé, annulé ou surbooké au cours de ces 5 dernières années ? Vous êtes dans le droit de faire une réclamation d’indemnisations.

Je vous déconseille vivement d’effectuer cette réclamation par vous-même, au risque d’y passer énormément de temps avec de grandes chances d’essuyer un refus à la fin. Il faut en effet avoir beaucoup de connaissances et de temps pour effectuer les démarches par soi-même, sans aucune garantie de résultat.

C’est d’ailleurs en raison de cette difficulté d’obtenir réparation auprès des compagnies aériennes qui ne respectent pas toujours les droits de leurs passagers qu’est né le site vol-retardé.fr. Cet intermédiaire vous propose de réaliser les démarches à votre place grâce à un collectif d’avocats et des actions groupées.

Comment être indemnisé en cas de vol retardé ?

La première chose à faire, c’est de savoir si oui ou non votre vol répond aux conditions d’indemnisation. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur Vérifier mon vol, d’entrer le numéro et la date de votre vol, puis de préciser le motif de votre réclamation (retard, annulation, surbooking, etc.).

Vous devez ensuite répondre à quelques questions, notamment sur les prestations compensatoires offertes par la compagnie aérienne et sur le nombre de passagers avec vous. Une fois le questionnaire rempli (cela ne prend qu’une petite minute !), vous devez indiquer vos coordonnées puis signer une procuration autorisant le site à agir en votre nom. Vous devez ensuite renseigner votre numéro de réservation (PNR), fournir une pièce d’identité et envoyer une copie de votre e-ticket ou de votre carte d’embarquement. En tout et pour tout, la démarche prend à peine 5 minutes car le site est très intuitif. Vous devez ensuite soumettre votre réclamation et c’est l’équipe de vol-retardé.fr qui s’occupera de l’analyser et vous informera si, oui ou non, vous avez le droit à une indemnisation.

Après un délai qui varie d’un cas à l’autre, le site vous contactera afin de vous donner des nouvelles de votre réclamation. Dans la plupart des cas, les passagers sont directement indemnisés. Dans des cas plus rares, c’est l’avocat de vol-retardé.fr qui s’occupera de poursuivre la compagnie aérienne concernée en justice. De votre côté, tout ce que vous avez à faire, c’est patienter que tout cela se mette en place. Le site affiche un taux d’indemnisation vraiment encourageant : 98% des passagers éligibles obtiennent réparation !

Faire une réclamation en cas de vol retardé : combien ça coûte ?

Vous avez vu les mots « avocat » et « justice » et vous vous voyez déjà avancer des sommes mirobolantes pour payer tout ça… Eh bien non, car l’autre avantage du site, c’est que ça ne vous coûte rien. vol-retardé.fr ne se rémunère que via des commissions sur les indemnisations obtenues. Cela signifie que si vous faites les démarches et que ces dernières n’aboutissent pas, le site ne vous demandera pas un centime, et si vous faites les démarches et que ces dernières aboutissent, le site vous prendra une commission sur la somme obtenue. Cette commission est de 25% du montant de l’indemnisation obtenue, tous frais inclus, y compris si la compagnie aérienne a dû être poursuivie en justice.

Je prends très souvent l’avion et, même si les retards et les annulations restent rares, cela m’arrive quand même au moins une fois par an. Alors quand il s’agit de récupérer 600 € pour un Paris – Bangkok qui avait 4 ou 5 heures de retard, forcément, je suis preneur ! Gardez cette info dans un coin de votre tête pour votre prochain voyage 🙂

Aménager son van