Que voir et que faire en Bolivie : Budget, astuces et conseils

La Bolivie, située entre le Pérou, le Chili, le Paraguay et le Brésil est un superbe pays, connu pour ses paysages à couper le souffle. Dépaysement et étonnement assurés ! On y parle bien évidemment l’espagnol ou le quechua (langue des Incas). Il est très facile d’y voyager sac à dos même si vous êtes une femme seule. Aucun souci à ce niveau là. Tous comme les pays « backpackers » (Thailande, Pérou, etc.) il est facile de s’y déplacer et ce n’est pas cher. Et bien sur, si vous avez le temps, passer d’un pays voisin à un autre sera un jeu d’enfant.

Pour y arriver, beaucoup de compagnies aériennes comme American Airlines vous font atterrir à La Paz (capitale) ou à Lima (si vous commencez par le Pérou). Renseignez-vous aussi sur la compagnie Air Europa ; fraichement implantée en Europe, elle offre un tarif très avantageux et un trajet nettement plus direct. Le seul inconvénient c’est qu’elle est beaucoup plus low-cost (même si c’est du long courrier). Ps : je suis partie de Bruxelles.

BUDGET POUR UN VOYAGE En Bolivie

La Bolivie est moins chère que le Pérou car finalement moins touristique. Les deux pays restent malgré tout très bons marché. La monnaie locale est le boliviano (en gros, on divise tout par 8). Ce qui peut coûter plus cher (dans les deux pays) se sont les souvenirs du style poncho en laine d’alpaga mais ca reste super abordable.

Logement

Il faut compter entre 25 et 100 bolivianos par personne (en fonction du « luxe »). Chambre single ou en dortoir. On y trouve des guest houses ou homestay (localement dit hospidaje ou hostal), des hôtels ou des logements plutôt chez l’habitant.

Nourriture

Je vous conseille de manger dans les petits restaurants locaux/de rue ou d’acheter au (super)marché. Vous trouverez des tas de bons fruits et légumes. Il faut parfois se promener un peu pour dénicher le bon plan. Plus ou moins 3 euros.
La nourriture est plutôt riche avec pas mal de féculents (pdt). Vous avez souvent une entrée (soupe) et un plat. Une des spécialités locales est le cochon d’inde (comme au Pérou). En rue, laissez vous tentez par un jus d’orange frais aux étals ambulants. Un délicieux rafraichissement.

TRANSPORTS

Utilisez les bus locaux. Pas chers du tout sur courte distance, un peu plus pour les longs trajets mais vraiment économiques en général. En plus vous serez avec les locaux (il m’est arrivé d’être la seule étrangère). Par contre, ils sont beaucoup moins confortables que les bus péruviens. Ex: pas toujours de toilettes même sur un trajet de 14heures. Il faut s’informer à la gare au « terminal terrestre » en arrivant. Analysez chaque kioske pour avoir le meilleur tarif, avec ou sans « cama » (siège lit). Transports locaux bus entre 25 et 90 bolivianos.

Il y a aussi la possibilité de prendre des vols interieurs à très bons prix si vous n’avez pas envie de passer dans heures sur la route mais prennez-y vous à l’avance et n’ayez pas peur des secousses.

LES CHOSES À FAIRE

Il y a beaucoup à faire. Il faut choisir. Et on peut facilement éviter les agences et s’organiser soi-même. Maintenant, il est bon de faire des tours organisés de temps en temps pour nourrir l’économie locale et certains endroits ne vous donneront pas le choix.

Le Lac Titicaca et La Isla del Sol

Il m’a souvent été dit qu’il fallait voir le lac Titicaca du côté bolivien. Je suis allée au Nord de l’île. La partie la moins fréquentée par les touristes où s’y développe d’ailleurs un programme d’écotourisme. Tout est rudimentaire là bas (n’espérez pas de douche chaude) et c’est très calme. Vous pouvez aussi camper. Parcourez simplement l’île pour voir les temples du soleil, la vie locale et reposez vous un peu. Ca fait beaucoup de bien.

Le Sud de Lipez et Uyuni

Le truc à voir en Bolivie avec le Salar de Uyuni, les volcans, les lacs aux couleurs insoupçonnées, le désert de Dali, etc. Extraordinaire !

Je l’ai fait en sens inverse. Je me suis rendue à Tupiza pour commencer. Là, il y a un tas d’agences qui vous proposent le tour (3-4jours). C’est pareil partout. Analysez peut-être la qualité du service sur les forums. Je suis partie avec l’agence Torre.
Il faut compter 1250 bs donc +- 150euros pour le tour et une trentaine d’euros pour payer l’accès aux réserves (en plus du forfait). Vous en aurez plein la vue tous les jours et vous montez haut. Prévoyez donc des petits remèdes pour l’altitude et la digestion ; )

Vous pouvez aussi visiter les alentours de Tupiza, à cheval par exemple.

La forêt amazonienne

Vous pouvez aller au nord-est de la Bolivie dans la partie la plus humide, découvrir la jungle et les marécages amazoniens. Encore une fois, des tas d’agences vous proposent des circuits organisés. A vous d’analyser l’offre. Je pense que c’est à La Paz que vous trouverez le meilleur rapport qualité-prix. Une expérience extraordinaire à ce qu’on dit, agrémentée de beaucoup de légendes et d’histoires bizarres mais qui vous donnera le gout de l’aventure!

Suivre les pas du Che Guevara

Il est tout à fait possible de suivre la route du Che à condition d’être un peu débrouillard et patient avec les transports locaux. Ou si le cœur vous en dit, louez une moto.

Les environs de La Paz

Il y a beaucoup de choses à faire comme la vallée de la Luna (à quelques kilomètres du centre) ou la fameuse « death road » à vélo. La ville est en soi magnifique, grouillante et animée, avec une superbe architecture. Vous y promenez sera en soi une « attraction touristique ». N’hésitez pas à faire un tour au Mercado de las Brujas (marché des sorcières) pour y acheter des petites potions aux herbes, des amulettes magiques ou pour y voir les foetus de lamas qui apportent bonheur et protection, à placer sous la maison (mais exportation interdite).

Potosi

Je n’y suis passée qu’en transit mais vous pouvez y visiter les mines.

Sucre

J’ai adoré cette ville aux allures occidentales méditerranéennes, très propre. J’y ai d’ailleurs mangé une bonne salade césar dans le « Abis Café » (Plaza 25 de Mayo, n°32) tenu par un confrère belge. Sucre est un super endroit pour faire du volontariat (école-enfants) ou pour suivre des cours d’espagnol. Il y a également des randonnées/trekkings à faire (renseignez vous à l’agence touristique des étudiants : calle Estudiantes/Ayacucho n°49) ou vous pouvez faire les marchés locaux comme celui de Tarabuco. Vous pouvez aussi visiter le site préhistorique à Niñu Mayu, le cimetière, la Recoleta et vous promener en ville ou au parc, tout simplement.

Cochabamba

Grosse ville que je n’ai hélàs pas vraiment visitée. Il y a quand même de belles choses à voir comme le grand marché local et le Cristo de la Concordia, une sorte de Christ Rédempteur, en plus petit.

Samaipata

C’est un village rural très paisible, pas loin de Santa Cruz, qui vous coupe de tout ce que vous avez déjà pu voir en Bolivie. Dans une vallée verdoyante, vous pouvez simplement vous reposer et prendre un jour ou deux pour visiter les environs (cascades, le site historique El Puerte, etc.)