Comment voyager loin pour pas cher - Ma technique !

Il y a quelques temps, j’ai écrit un article qui a eu pas mal de succès : Comment voyager moins cher partout dans le monde
Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter, cher(e)s lecteurs et lectrices, une technique qui vous permettra de voyager loin pour pas cher, une technique que j’utilise depuis un moment maintenant… !

Mais d’abord, laissez-moi vous raconter comment j’ai découvert cette astuce, qui au final s’avère très logique..

note: (photo de couverture de l’article par mon ami Bjorn qui traverse en ce moment le Canada en minivan ! N’hésitez pas à le contacter via sa page Facebook si vous souhaitez le rejoindre et faire un bout de route avec lui !)

Lorsque je me suis demandé comment j’allais bien pouvoir me rendre de Berlin (là où je vis actuellement comme vous le savez) à Ulcinj, au Monténégro, la première ville des Balkans que je comptais visiter lors de mon prochain séjour dans cette région, j’ai commencé par regarder les prix des billets d’avion.
Je me suis dit que prendre l’avion pour me rendre là-bas représentait sans doute la solution la moins compliquée, et vu la distance, certes élevée , mais tout de même raisonnable, qui séparait les deux villes, le voyage ne pouvait pas être si onéreux que ça, si ?

Il s’avéra que si : le billet d’avion entre Berlin et Ulcinj était extrêmement cher.

Le prix des allers simples que j’avais trouvés avoisinait les 350 euros (je n’avais pas besoin de billet de retour, étant donné que je comptais explorer les Balkans et visiter ensuite l’Albanie, la Macédoine, le Kosovo, la Serbie et la Bulgarie).

Et non seulement les billets qui m’étaient proposés coûtaient 350 euros ou plus, mais le voyage en question comprenait en outre une ou deux escales et durait entre dix et vingt-trois heures.
Il était grand temps de réfléchir à un plan B.

Plan B – Chercher d’autres aéroports

Après avoir jeté un œil sur la carte des Balkans, je me suis rendu compte que je pouvais atterrir dans plusieurs autres aéroports situés sur la côte du Monténégro et pas trop éloignés de mon objectif.
Je me suis donc renseigné sur le prix des vols entre Berlin et Tivat (au Monténégro), entre Berlin et Mostar (en Bosnie) et entre Berlin et Dubrovnik (en Croatie).
Sans grand succès. L’aller pour Mostar, soit le billet le plus abordable, coûtait 300 euros et incluait une escale de onze heures à Vienne en Autriche.
Soyez patients… Vous comprendrez bientôt où je veux en venir.

Plan C – Des billets aller-retour

Sachant que, dans certains cas, un billet aller-retour peut s’avérer moins cher qu’un aller simple, je me suis renseigné sur le prix des billets aller-retour pour les trajets mentionnés plus haut, sans toutefois parvenir à trouver quelque chose qui vaille le coup.
(vous pouvez retrouver d’autres astuces par rapport au billets d’avion dans cet article : 7 astuces pour trouver un billet d’avion pas cher

Plan D – Un voyage en car et en train

Je me suis dit qu’il était peut-être temps d’abandonner tout espoir de me rendre au Monténégro en avion et j’ai commencé à regarder les possibilités offertes par le car et le train. J’en ai trouvé deux qui m’ont semblé quelque peu raisonnables.

La première solution consistait à prendre un train…

…entre Berlin et Vienne (Autriche) puis un car ou un train de nuit qui me mènerait en treize heures jusqu’à la capitale du Monténégro. Cela me serait revenu au total à 93 euros environ et aurait duré trente-trois heures.
J’ai cependant eu la mauvaise surprise de voir que le train entre Berlin et Vienne ne circulait plus pendant un moment à cause de travaux.

La deuxième option qui s’offrait à moi consistait à prendre le bus…

… à Berlin et à passer la frontière hongroise jusqu’à la ville de Budapest.
Une fois arrivé à Budapest, il m’aurait fallu prendre le car de l’après-midi jusqu’à Belgrade (en Serbie), ce qui aurait duré environ cinq heures et m’aurait permis de prendre un minibus se rendant de Belgrade à Podgorica (au Monténégro), en dix-huit heures environ. Le voyage aurait coûté quelque 93 euros au total et aurait duré environ 30 heures, à condition de ne pas attendre trop longtemps entre chaque trajet.

Cette deuxième option me semblait tout à fait envisageable, toutefois mon enthousiasme s’est évanoui aussitôt que j’ai appris que le temps d’attente entre chaque trajet était, de fait, assez élevé, car aucune harmonisation des horaires des différents cars n’avait été entreprise. Le voyage dans son ensemble risquait plutôt de durer 48 heures !

Après toutes ces recherches, je n’avais aucune idée de ce que je devais faire et j’ai donc suspendu toute activité pendant deux jours environ histoire de ne pas m’énerver et détruire mon ordinateur avec un mawashi-geri.
Mais, une fois calmé et après avoir passé deux jours sans effectuer aucune recherche, j’ai soudain pris conscience du fait qu’il me restait moins d’une semaine pour trouver une solution.

Plan E – se remettre au hasard !

Voyage à BudapestPris d’une impulsion subite, j’ai décidé me renseigner une dernière fois sur le prix des billets d’avion, en espérant qu’une compagnie aérienne quelconque proposerait des billets à des prix ridiculement bas pour le voyage que je désirais entreprendre (le trajet, la date et les horaires devant concorder).
Au lieu de taper « Berlin » dans la case correspondant à l’aéroport de départ, je me suis trompé et ai malencontreusement écrit « Belgrade ». Je ne me suis pas aperçu de mon erreur jusqu’au moment où les résultats de ma recherche ont commencé à s’afficher.
En voyant lesdits résultats, je me suis rendu compte que cette faute d’inattention représentait la meilleure erreur que j’avais commise depuis longtemps.

J’avais devant les yeux une proposition de vol entre Belgrade et Podgorica (au Monténégro), avec Montenegro Airlines, pour un montant de 45 euros : au lieu de treize heures de car, je pouvais entreprendre un voyage en avion de quarante minutes, et ce pour 30 euros de plus que le prix du billet de car. Intéressant !

Après quelques minutes de recherches supplémentaires, j’ai appris qu’une compagnie de cars privée avait mis en place une navette entre Budapest (en Hongrie) et Belgrade (en Serbie), qui venait vous chercher et vous déposait à l’endroit que vous désiriez dans chacune de ces deux villes.

Auberge à BelgradeJ’ai par la suite trouvé un train de nuit entre Berlin et Budapest qui arriverait à temps à Budapest pour que je puisse prendre la navette à destination de Belgrade. Parfait !
Le seul inconvénient de ce plan résidait dans le fait que j’allais arriver vers minuit à Belgrade le 5 mars et que mon avion ne décollerait pas avant le 6 dans la matinée. Mais si passer presque un jour et une nuit à Belgrade est le pire inconvénient qui se présente, je suis partant !

Mon trajet allait donc prendre la forme suivante :

  • Train de nuit entre Berlin et Budapest (en Hongrie) – 9 heures, 33 euros
  • Bus de Budapest à Belgrade (en Serbie) – trois heures et demie, 19 euros
  • Nuitée à Belgrade – 9 euros pour la chambre dans une auberge de jeunesse
  • Vol matinal entre Belgrade et Podgorica (au Monténégro) – 40 minutes, 45 euros
  • Trajet en car d’une heure et demie de Podgorica à Ulcinj – une heure et demie, 4 euros

Et bien que ce voyage durât 35 heures, j’aurais le loisir de dormir dans une couchette de train de nuit et de passer presque une journée entière et une nuit dans une auberge de jeunesse de Belgrade, avant de prendre un vol court et bon marché pour le Monténégro.
Mon voyage me coûterait finalement près de 110 euros, somme largement inférieure aux 350 euros dont j’aurais dû m’acquitter si j’avais pris un vol de quinze heures, et solution à peine 15 euros plus chères que le trajet en car, ce qui m’aurait pris beaucoup plus de temps.
Marché conclu !

Soyez créatif !

Quel est le message de cet article ? Il vous suffit d’être créatif lors de la planification de vos voyages. Vous pourrez de cette façon économiser une somme non négligeable tout en choisissant les solutions les plus adaptées à votre entreprise.

Renseignez-vous sur les vols à destination d’autres aéroports que celui dans lequel vous souhaitez vous rendre, ainsi que sur les allers-retours disponibles, et ce même si vous ne comptez pas revenir sur votre lieu de départ. Utilisez par exemple le site Easyvols, ou vous pouvez retrouver de nombreuses offres de billets d’avions à bas prix (regardez mon autre article Comment voyager moins cher partout dans le monde ou je donne d’autres très bons comparateurs de vols, de bus etc.. )

Voyager LoinDivisez votre voyage en plusieurs étapes et cherchez deux billets allers. Pensez à toutes les combinaisons possibles : car/train/avion/navette/co-voiturage.
Voyez quelles compagnies aériennes low cost ou régionales proposent des vols en rapport avec votre trajet et rendez-vous directement sur leur site web. Ne vous fixez pas une date précise, soyez flexible.
N’hésitez pas à passer une nuit dans un lieu-étape en plein milieu de votre voyage, cela vous permettra de vous reposer et de découvrir une autre ville que celle dans laquelle vous désirez vous rendre.
Ca ne rendra votre voyage que plus mémorable car vous aurez l’impression d’avoir vu beaucoup de choses, et vous verrez beaucoup de choses !

On me demande souvent comment cela se fait que je dispose d’assez de moyens pour voyager aux quatre coins du monde. Prendre l’avion revient cher, n’est-ce pas ?
Ma réponse réside dans les explications ci-dessus relatives à la façon dont j’ai préparé mon voyage dans les Balkans.
Vous n’êtes pas obligé de dépenser des mille et des cents, du moment que vous êtes prêt à vous montrer créatif !

Avez-vous des astuces à partager concernant l’organisation d’un voyage ? Des questions relatives à la planification de votre futur voyage ? N’hésitez pas à laisser des commentaires ci-dessous !

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!