Voyagez en suisse, n’ayez pas peur !

Accueil » Blog voyage » Informations voyageurs » Voyagez en suisse, n’ayez pas peur !
Voyagez en suisse, n’ayez pas peur !

Aujourd’hui je reçois un article invité de Fabienne et Benoît, un jeune couple expatrié en Autriche qui prépare leur tour du monde qui débutera en 2013.
La suisse a une image assez négative aux yeux de l’Europe et des français en général. Caricaturé comme pays riche et cher qui profite de l’Europe sans y contribuer, Benoit a souhaité écrire un article pour pousser les gens à voyager en suisse et à se forger leur propre opinion.

Le lac LémanEn tant que citoyen Suisse expatrié à l’étranger (en l’occurrence à Vienne en Autriche) et travaillant dans un milieu académique (donc avec des collègues venant de toute l’Europe), je suis assez bien placé pour connaître l’image que reflète mon pays à l’Europe.
La Suisse, ce pays riche et extrêmement cher, un peu refermé sur lui-même et opportuniste, qui profite des avantages de l’union européenne sans goûter à ses inconvénients.
Les suisses sont aussi facilement associés à de gens stressés qui ne pensent qu’au boulot et qui n’apprécient guère que les étrangers viennent leur « piquer » du travail.

Cette image, qui a évidemment un petit fond de vérité, me paraît tout de même un peu réductrice.

Saviez-vous qu’il y-a de ça quelques années (1992), plus de 49% de la population helvétique avait dit oui à l’adhésion au sein de l’Europe (même si cela a probablement un peu changé avec les problèmes actuels)? Enfin, c’était juste pour l’anecdote !

Ceci dit, je vais tenter dans les lignes qui suivent non pas de vous faire changer d’avis sur la Suisse mais au moins de vous donner envie d’y passer quelques jours et de vous forger vous-même votre opinion (même si je suis persuadé que la majorité d’entre vous n’ont pas un avis autant tranché sur mon pays d’origine).

La suisse, un pays étrange

La Suisse est tous de même un pays un peu étrange. Nichée au milieu de l’Europe, elle est un curieux mélange de culture latine (pour ses parties francophones et italiennes) et germanique (en Suisse allemande). Remarquez qu’il est quand même singulier pour un si petit pays (300 km de long et 150km de large pour 8 millions d’habitants) de parler 3 langues, voire 4 si on compte le Réto romanche (langue parlée de moins en moins dans la région des Grisons).

Mais c’est une des particularités qui rend, à mes yeux du moins, la Suisse si intéressante. Je me suis d’ailleurs souvent demandé comment un si curieux mélange ethnique arrive à cohabiter sur un si petit territoire. Enfin, cohabiter est un bien grand mot ! Il y a quand même une sorte de frontière interne appelée Röstigraben (ou barrière de Rösti) qui « sépare » la Suisse romande de la Suisse allemande.
Il faut d’ailleurs bien avouer que si l’on se trouve d’un côté ou de l’autre de cette pseudo frontière, on a pas vraiment l’impression d’être dans le même pays, mis à part pour les paysages… Les différences fondamentales qui séparent ces deux régions sont les suivantes (je range la partie suisse-italienne avec les suisse romands car on a plus ou moins le même caractère) :

Les différentes langues en Suisse

Voyager en Suisse : ZurichÉvidemment, les suisse romands (35% de la population) parlent le français (avec un petit accent suisse selon les régions) et les suisse allemands (60%) parlent, attention, le suisse allemand ou « Schwizerdütsch ». Et je pense que ceux d’entre vous qui parlent un peu allemand risque d’être choqués en entendant du suisse allemand car ce n’est pas vraiment la même chose.
Disons simplement que ça a un petit côté « maladie de la gorge » (sans méchanceté)… et comme si ça ne suffisait pas, il y a une dizaine de dialectes différents et les suisse-alémaniques n’aiment pas trop parler l’allemand classique (je suis bien placé pour en parler, j’ai étudié 2 ans à Zürich et ça n’a pas été facile tous les jours).

Enfin, je trouve quand même amusant le fait que plus de 90% des habitants des parties francophones, italiennes ou germanophones ne soient pas capable de communiquer entre eux. On a beau apprendre les langues nationales à l’école, ça ne veut pas dire qu’on les parle…

La mentalité suisse

En suisse romande et au Tessin (partie italienne), les gens sont plutôt relaxes. On dit d’ailleurs d’eux qu’ils sont « flemmards » au travail et qu’ils ont toujours la tête à faire l’apéro ! En revanche, les suisses allemands ont la réputation d’être des gens sérieux,  des bourreaux de travail qui ne comptent pas leurs heures. Je suis d’ailleurs toujours surpris de voir à quel point ces différences ont une influence sur la politique par exemple. A chaque votation c’est la même histoire (et on vote beaucoup en Suisse), les deux parties ont un avis opposé et au final c’est toujours les suisse allemands qui gagnent (ils sont 60% évidemment…).

La gastronomie en Suisse

Je ne vais pas vous faire une liste des spécialités suisse allemandes et suisse romandes mais essayez pour voir un restaurant typique dans chaque région et comparez les menus qui vous seront proposés. Je doute que vous aurez l’impression d’avoir mangé dans le même pays…

Enfin bref, je pense pour ma part que ces différences sont une richesse supplémentaire et qu’il vaut la peine de s’y intéresser.  Et bon, le pays n’est tout de même pas au bord de la rupture (comme en Belgique) et une saine cohésion habite les citoyens Suisse. D’ailleurs, je trouve que cette vidéo (à voire absolument) résume de manière très amusante la situation du pays

Voyager en Suisse : activités et nature

Dents du midiLa Suisse n’est évidemment pas seulement un mélange de cultures, elle ravira aussi tous les amoureux de la nature. Les paysages y sont préservés et ne devraient pas vous laisser de marbre. Le pays est principalement connu pour ses montagnes qui accueillent les randonneurs en été et les skieurs en hiver. Vous savez, pas besoin de s’appeler Mike Horn pour faire de la montagne en Suisse. Il y a une quantité incroyable de sentiers balisés et croyez moi, tous le monde y trouvera son compte. Ce qui me plait particulièrement, c’est qu’on a pas besoin d’une journée de voyage pour se retrouver au calme. Souvent, moins d’une demi-heure de trajet (train, voiture) suffi à se retrouver au point de départ de magnifiques randonnées. Je ne saurais trop vous conseiller de simplement prendre un train pour monter un peu en altitude puis de suivre les panneaux jaunes indiquant les sentiers balisés. Je ne pense pas que vous serez déçus par les paysages qui s’offriront à vous. Pour les montagnards en herbe, il y a plus de 50 sommets qui culminent a plus de 4000m d’altitude. C’est évidemment un terrain de jeu idéal qui doit cependant rester entre les mains de gens expérimentés ou alors accompagné d’un guide.

Le Lavaux surplombant le lac LémanSaviez-vous aussi que la Suisse est en quelque sorte « le Château d’eau de l’Europe » ? Le Rhône et le Rhin, deux grands fleuves d’Europe, trouvent ainsi leur source dans les alpes helvétiques. Il y a aussi un nombre important de lacs, ce qui est très agréable en été, après une bonne balade. Je vous conseille particulièrement la région du Tessin (partie Italienne de la Suisse) et les environs du lac de Lugano. En été, il y fait toujours beau et chaud et cette région est un savant mélange de montagnes, de lacs et de rivières qui ravira à mon avis tout voyageur que vous êtes. J’aime aussi beaucoup la région du lac Léman et son Lavaux (vignes qui surplombent le lac et classées au patrimoine mondial de l’UNESCO) ou le lac des quatre cantons aux alentours de Lucerne.

La Suisse a d’après moi encore beaucoup d’atouts dans sa manche. Vous connaissez d’ailleurs surement le chocolat ou le fromage Suisse. Elle produit aussi d’excellent vins qui restent méconnus à l’étranger car ils sont peu exportés (on boit tout en Suisse…;-) ). Mais ce qui doit rester, pour moi, la principale raison de visiter la Suisse, en été comme en hiver, c’est l’envie de se perdre dans une nature splendide qui reste cependant accessible.

Pas si cher que ça

Attendez, je vous vois venir… Vous me direz :

C’est bien sympa la Suisse mais c’est bien trop cher pour moi !!!

Pourtant, si vous lisez cet article et que vous vous baladez sur les blogs de voyage, vous connaissez les solutions à ce problème. Par exemple, le couchsurfing est très rependu en Suisse et tous les gens qui le pratiquent sont généralement très accueillants et vous donneront de bons conseils des choses à voir ou des ballades à ne pas manquer. Je connais aussi un bon nombre de personnes (dont moi-même) qui vous prêteront du matériel de ski (tout bon Suisse a au moins deux paires de skis) pour vous économiser la location ! Il suffit simplement de demander… je vous jure, on ne mord pas !

Sinon c’est vrai que le train coûte relativement cher mais faire du stop est tout à fait commun et vous n’attendrez que rarement plus de 10 minutes avant qu’une bonne âme ne vous embarque. Il ne reste que les restaurants qui restent extrêmement cher dans les villes et les endroits très touristiques… Sortez donc des sentiers battus pour parfaire votre culture gastronomique. Et puis, on n’a pas forcément besoin de se faire un resto par jour même pendant les vacances…

Alors vous attendez quoi ? Ne vous arrêtez pas à ce que vous lisez dans les journaux et venez faire un tour en Suisse…

Loading Disqus Comments ...
Loading Facebook Comments ...

Sitemap / XML sitemap - Copyright © 2012 - 2013 Blog voyage Le sac à dos - Tous droits réservés - Mentions Légales