Un premier regard sur l'Inde

Avant propos : Je le sais bien, je faux à mon devoir de blogueur. J’écris beaucoup moins ces temps-ci, faute à vouloir trop profiter de mon tour du monde et mes voyages… Je vous avais prévenu dans cet article.
Mais voila qu’on me rappelle à l’ordre.
C’est pourquoi, après plusieurs semaines passées en Inde, j’ai eu envie de partager avec vous un premier regard sur mon expérience dans ce pays aussi magnifique que compliqué.

Avec l’évolution de notre société, il est logique d’admettre que les corvées les plus indésirables sont éliminées au profit d’une tendance à l’amélioration.
Ce qui a pour effet de rendre les actes de la vie quotidienne plus efficaces, plus pratiques.

Malheureusement cette tendance générale, vers laquelle tend le monde moderne, ne semble pas du tout être présente en Inde.

Je crois que c’est la caractéristique la plus présente chez les personnes ici : rendre les choses plus compliquées. Les Indiens ne semblent pas pouvoir vivre sans complication ou sans difficulté.

Par exemple acheter une bouteille d’eau, opération aussi simple qu’un cube de glace dans votre boisson.
Je donne l’argent au vendeur, il me donne une bouteille et voilà on en parle plus.

Ben non, ici les activités ne sauraient être aussi simples et directes. Chaque action entreprise est additionnée à une manœuvre complexe qui prolonge l’expérience pour notre plus grand bonheur…
Ce qui peut prendre moins d’une minute dure une éternité. Chaque mouvement que j’essayais d’entreprendre, et qui impliquait un indien, devint le projet le plus compliqué de ma vie.

La possibilité d’exécuter une tache avec simplicité, efficacité et rapidité est tout à fait possible, mais les indiens ne semblent pas du tout intéressés par cet aspect.

Un simple oui ou non en réponse à une question posée est aussi inconsidérable qu’un Big-Mac chez MacDo.
Au lieu de cela on a le droit au fameux hochement de tête gauche/droite, qui quand il est mal compris vous emporte à plus de 100 kilomètres du lieu où vous deviez aller (true story, merci à ce chauffeur de bus).

Après un mois passé ici, je crois que la qualité qui s’est le plus développée chez moi est la patience.
D’ailleurs, on peut aisément reconnaître les voyageurs qui sont là depuis quelques jours et qui s’étonnent et s’énerve de tout et ceux qui voyagent depuis plusieurs mois et qui ont dans leur regard quelque chose d’apaisant.

Au final c’est peut-être çà l’Inde. Si différent de ce qu’on connaît dans nos pays occidentaux organisés et qui parvient à capturer les cœurs de personnes venant de tous les horizons.

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

  • Olivier Coulomb

    peut etre il est juste bien de changer l’idée que tout est compliqué en inde. car si on voit que l’on peux y vivre e toute simplicité ou tout est du village , moderne pas un endroit sans un cyber café…..
    tu as besoin de fringues tu va acheter ton tissu, tu le porte au couturier et dans 3 jours tu as les fringues que tu veux sans marque et pas pour 150 € …. et la tu verra que en fait nous on complique tout ….. dans toutes les démarches inutiles que l’on pose pour un « projet » des dossiers sans fin……. etc OUVRE les Yeux Profite bien de l’Inde….. tu verra comme tout y est facile ….

    • Salut Olivier,
      Justement, je souligne à la fin de l’article qu’au final, après quelques semains de voyage, je suis completement apaisé et que cette vision complexe de l’Inde s’est envolée.

      • Olivier Coulomb

        Yesss man enjoy

  • Je serai bientôt en Inde et je suis bombardée d’informations contradictoires sur ce pays immense! On verra, je prendrai le temps de m’acclimater.

    NowMadNow

    • Un peu comme moi enfait. Finalement j’y suis allé en oubliant tout ce que j’ai pu entendre sur ce pays, afin de me créer mon propre avis. Je voyage vraiment à la roots, sans guide de voyage, sans rien, donc j’imagine que j’en bave un peu plus que la normal.
      Quand y seras-tu?

      • Je serai à Delhi à partir du 3 janvier. Un tour du Rajasthan au début, puis… on verra.

        Je compte travailler quelques semaines dans une léproserie, le volontariat c’est une étape obligatoire pour moi, pour essayer de mieux comprendre la culture locale.

        Bon voyage Ryan, à bientôt

        NowMadNow

        • Adil

          J’attends vos feedbacks à vous deux etant donne que je compte y aller cet été!

  • Mat

    HAHA le fameux hochement de tête indien, moi aussi j’y ai eu droit, au début je pensais qu’ils me prenaient pour un débile quand ils me parlaient en faisant ça.

    Sacrés indiens.

  • Haydee

    Ahaha, je n’y suis jamais allée, mais mon ex petit ami y a vécu un an ! Et il m’a parlé de ce côté là !
    Une des anecdotes qui m’avaient le plus marqué, c’était lorsqu’il devait prendre un bus, et qu’il avait le malheur/bonheur de demander à un indien où se trouvait l’arrêt !
    Tous sans aucune exception lui disait savoir, mais aucun ne l’amenait à destination. Il le faisait marcher longtemps toujours en prétendant connaître le lieu.
    Ca donne envie d’aller voir ce genre de peuple à la mentalité complètement opposé, à ce niveau surtout lorsqu’on est prévenu.

  • Pareil pour moi… pas deux personnes qui me disent la meme chose 🙂
    Je me rejouis donc de me forger ma propre opinion…

    Bon vent

  • Olivier Coulomb

    ouverture est le mot clef pour vivre dans ce pays qui réponds à tous nos souhaits quelqu’ils soient. c’est un accélérateur . a nous de trouver ce qui est bon pour nous d’améliorer ou de vivre …..
    confiance en la bonne étoile voyagez léger et profitez de la « magie indienne »
    enjoy

  • Il est généralement admis qu’un séjour en Inde transforme un homme en profondeur…

  • Bruno

    C’est vraiment un monde à part ce pays ! Est-il qu’il y a beaucoup de personnes qui se sont teint en roux la ou tu es ?

    Revenant tout juste de Chine pour les fêtes, je me dis que c’est un peu pareil dans cet autre pays géant : tout y est si différent. Après tout, c’est ca qui fait la beauté d’un voyage, n’est-ce pas ? 😉

  • Moi ma vision sur l’inde: un pays plein de cultures, mais aussi très pauvre avec beaucoup de couches sociétales. Les indous sont très compétents et très intelligents (y a qu’à voir le grand nombre de chercheurs indous à travers le monde en matière de nouvelles technologies et autre). En lisant ton article je me dis que c’est peut être ça qui fait leur force, vouloir tout compliquer et réfléchir à tout, et à cause de leur pauvreté ils réussissent mieux à l’extérieur que chez eux. peut être que j’ai tort, mais en tout cas, mon envie de visiter ce pays est toujours présente, des monuments historiques accompagnés d’une histoire chacun, j’adore. En même temps, grace à ton article je sais à quoi m’attendre de la part des indous :D. Merci pour l’article ;).

  • Un angle d’attaque intéressant pour aborder l’Inde, Ryan! Maintenant que tu nous a servi l’apéro, on attend les zakouskis! Ou plutôt les samoussas. 😉

  • Ah ça fais plaisir d’avoir tes premiers retours sur ce voyage et ce pays ! L’inde semble vraiment être un pays à part, bien différent des autres. On attend la suite en tout cas 😉

  • Intéressant ce premier retour.
    En tout cas, un avis de plus qui conforte ce qui est souvent dit à propos de l’Inde.
    Une grande et belle exception dans ce monde.

  • bestiol

    Salut Ryan !
    Merci pour l’article, c’est un pays que je me réserve pour plus tard, histoire d’acquérir beaucoup plus d’expériences avant de vadrouiller cette terre. Continue c’est super!!!
    Vivement la suite…
    Voyageseument,
    Fredo

  • Agathe

    L’Inde fut l’un de mes premiers  » grand » voyage avec le Népal. J’ai fait pas mal l’Asie et l’Amérique latine et ça reste mon plus beau voyage. Celui qui m’a le plus transformé. Je sais que j’y retournerai un jour. J’en suis nostalgique.