Ouvrez les yeux quand vous voyagez

Il y a quelques années, à Bali, je me souviens de ce moment où j’étais assis sur la plage face à une vue magnifique sur l’océan et un coucher de soleil somptueux. Je ne lisais pas, je n’écoutais pas de musique. Je contemplais simplement le paysage qui s’offrait à moi.
Tout à coup, un homme déboule devant moi, avec un masque un tubas et des palmes et il me demande pourquoi je ne profitais pas de la plage.

développement personnelIl rajoute après ça :

T’es en train de manquer un spectacle magnifique, il y a pleins de dauphins plus loin dans la mer.

Puis il court en direction de l’eau et nage de plus en plus loin dans la mer.

Il passe une bonne vingtaine de minutes à rechercher des dauphins, ne faisant que regarder vers le fond.
Pas une seule fois il regarde autour de lui.

ouvrez les yeux - Dauphin sunsetEt puis là soudain, juste sur le rivage, un groupe de cinq dauphins est apparu. Ils ont commencé à jouer et sauter au-dessus de la surface. C’était vraiment magnifique !
Mais le mec qui faisait de la plongée, et qui n’était pas à plus de dix mètres d’eux, n’avait aucune idée de ce qui se passait juste à côté de lui, il était trop occupé à chercher ces dauphins sous l’eau.

Au final c’est lui qui a manqué ce spectacle magnifique…

J’ai réalisé par la suite qu’on n’a pas besoin d’être toujours à « un endroit précis » pour découvrir et vivre le meilleur dans la vie, car parfois les choses les plus incroyables peuvent être vues et vécues de loin.

Bien trop souvent, je rencontre des touristes se focalisant sur les supers endroits à visiter ainsi que les super restaurants que cite leur guide. Je me suis rendu compte qu’ils n’avaient même pas un après-midi ou une soirée pour tout simplement se détendre et se promener en ville ou parler aux locaux ou à d’autres voyageurs.
On a tendance à penser qu’il faut être là où l’action se passe, mais vivre une expérience à distance ou sous un angle différent, peut permettre d’ en recevoir tout autant, si ce n’est plus.
On oublie bien souvent de ralentir, de s’arrêter, et d’apprécier ce qui se passe autour de nous.

L’une des parties que j’apprécie le plus dans mes voyages est quand je suis tout simplement posé quelque part à contempler ce qui se passe autour de moi.
Cela peut aussi bien être à la terrasse d’un café à Saigon à regarder les rues animées et les gens qui passent, qu’en Écosse, dans les Highlands, à manger un club sandwich tout en haut d’une colline avec ce paysage vide de monde, immense et infini qui s’offre devant mes yeux.

Et vous, y’a-t-il des moments simple comme ce dernier que vous aimez vivre dans vos voyages ?

Ryan Lesacados

Hey! C'est Ryan ! Depuis 2011 ce blog a aidé des millions de personnes ! Laisse-moi ton email et reçois toi aussi gratuitement mes meilleurs conseils pour éviter les arnaques, économiser et voyager moins cher!

  • Je pense qu’il ne faut pas en vouloir à ces « touristes » qui ne prennent pas le temps de se poser pour regarder tout simplement « le temps passer », « l’animation dans une rue », ils ont généralement des séjours à l’étranger de courtes durées!
    Par contre lorsqu’on voyage sur une plus longue durée, effectivement on a le temps de se poser, et apprécier ces plaisirs simples, mais ho combien passionnants!

    • Ryan Le Sacados

      Oui c’est vrai qu’au final tout dépend dans quel état d’esprit on voyage. Certaines personnes travaillent toute l’année pour partir 15 jours en vacances et ces personnes ont envie de profiter un maximum et d’en voir un maximum pendant ce laps de temps.
      En tout cas cet article est destiné aux personnes qui voyagent pour une plus longue durée!

  • Je suis assez d’accord avec toi. Il ne faut pas toujours se ruer vers le endroits trop touristiques. D’ailleurs, lorsque j’arrive dans une ville, j’essaye de la parcourir au maximum à pieds. Alors certes cela prend beaucoup de temps, mais l’avantage c’est que l’on peut se perdre et tomber sur des choses inattendues

    • Ryan Le Sacados

      C’est exactement ce que j’aime faire quand j’arrive quelque part. Marcher et parcourir une ville jusqu’à me perdre et perdre mes repères. Du coup on est plus propice aux rencontres et aux choses inattendues comme tu dis et ce sont ce genre de choses qui rendent les voyages plus excitant. En tout cas de mon point de vue 🙂

  • Quel chance d’avoir pu assister à un tel spectacle. En ce qui me concerne, lorsque je voyage je limite le nombre de photos à prendre pour éviter d’avoir les yeux derrière mon appareil au lieu d’apprécier le moment présent.

    • Ryan Le Sacados

      Je suis un peu comme toi Tony. Je n’arrive pas à prendre de photos quand je voyage, je préfère « vivre » ce que je vois. Parfois je regrette car les seuls photos que je possède de moi en voyage sont celles prises par les autres en soirée !
      Mais bon avec ce blog je vais faire en sorte que ça change la donne.

  • Je suis bien d’accord avec le fait de ne pas vouloir à tous prix faire la chasse au sensationnel.
    Moi, ce que j’adore par-dessus ce sont les trajets : en train, bus, taxi… Je peux passer des heures à scotcher en regardant le paysage, les villes défiler… Une fenêtre sur le monde que l’on ne contrôle pas.
    Bons voyages !

    • Ryan Le Sacados

      C’est également un de mes moments préférés. Être en train ou en bus et voir un paysage défiler sous ses yeux en se disant qu’on ne repassera peut être plus par là. Ça rend ce que l’on voit unique.

  • Comme tu as raison… A vouloir tout voir, on en oublie juste de profiter de ce qu’il peut se passer autour de nous !

  • Tu as tellement raison! Je me passe souvent la réflexion quand je suis sur la route en me disant : « Non, mais réalises-tu que tu es ici? Tu y rêvais depuis longtemps », car on peut vite oublier l’immensité que l’on vit par rapport au moment présent. Une bonne dose des deux est importante, je crois.

    Le moment que j’aime par-dessus tout est quand je m’assois sur un banc de parc ou en plein centre-ville et je regarde les gens déambuler. Ça me permet d’avoir une meilleure idée de la vie des gens, de leur quotidien, de ce qu’ils portent, mangent, font, etc.

    Jen

  • Jérémy

    Totalement d’accord avec vous.
    Les meilleurs expériences sont les endroits que l’on a découvert par hasard, au détour d’une ruelle, attiré par l’odeur d’un bon petit plat en train de mijoter ou d’une musique au loin … Un guide du style Routard dans le fond du sac reste toujours utile en cas de pépin logistique (horaires de différents transports, hôtel de secours) mais le mieux est de se laisser guider au maximum par ses instincts. Pour ma part, de toute façon, je trouve toujours les sites touristiques plutôt décevants et frustrants, alors que souvent, a quelques centaines de mètres, en ouvrant bien les yeux, on peux trouver des endroits beaucoup plus authentiques et réellement fréquentés par les locaux.

  • Simon Ray

    Très juste!
    Lorsqu’on voyage, on a tendance à toujours se presser, de peur de manquer quelque chose.. Et c’est vrai qu’il faut savoir dire « pause », se détendre et apprécier simplement les choses tel qu’elles sont.
    Je me suis fait sure réflexion lorsque j’étais à Bali, moi aussi… J’étais seul, comme toi sur cette plage, avec en face de moi ce superbe paysage et cet énorme volcan me faisant face. Je me suis alors dis ceci : « Le plus dure en voyage, c’est de réaliser ».
    Je t’invite à lire ce petit article qui fait beaucoup de bien!
    http://unvoyagesansnom.com/realiser

    Bonne route à toi!
    Simon, du blog voyage, Un Voyage Sans Nom