Entre espérance et réalité du voyage

Accueil » Blog voyage » Philosophie du voyage » Entre espérance et réalité du voyage
Entre espérance et réalité du voyage

Salut Ryan,

Tout d’abord avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à te féliciter pour ton site et tous tes articles, j’en ai presque fait le tour, et je trouve sincèrement que tu as le don de transmettre ta passion de voyager à tes lecteurs. Bien que n’ayant jamais voyagé, tu as réussi à m’en donner encore plus envie que précédemment. Donc merci beaucoup à toi, et surtout bravo.

Le sujet de mon message concerne un problème que j’ai depuis de nombreuses années. J’ai toujours été d’un naturel à me poser énormément de questions, ce qui me conduit à constamment douter de mes décisions. J’ai le sentiment d’être un éternel insatisfait, et étant très rêveur, j’ai tendance à trop attendre de tout. Tu vas sûrement te demander le rapport avec le fait de voyager, eh bien disons que je souhaiterais tellement voyager autour du monde, et que je m’en fais une idée très idéalisée, et j’ai peur d’être déçu le jour ou je ferais le grand pas.

D’où ma question, as tu déjà eu ce sentiment d’avoir trop attendu d’un voyage, et finalement d’en avoir été déçu ? Où y a-t-il parmi les nombreux voyageurs que tu as rencontré certaines personnes ayant été dans cette situation ?

Merci d’avance pour ta réponse, et permets-moi encore une fois de te féliciter pour le travail de fou que tu réalises avec ce site !

Kévin

Cher Kevin,

Je me mets à ta place, cela fait des années que tu souhaites voyager, tu dévores tous les livres sur le voyage, les blogs de voyage, les films de voyage, tu as même peut-être acheté mon livre « Réussir son tour du monde » (et ouais petit placement de produit, je fais ce que je veux c’est mon blog ! ).

Tu t’imagines en train de faire un trek je ne sais où en Asie, ou simplement te la couler douce sur les plages de Goa à jouer de la guitare avec un inconnu.

Tu t’imagines en train de parcourir une partie du Guatemala avec une autre voyageuse rencontrée sur la route.

Bref tu te mets à rêver du voyage de ta vie !
Et puis là tu remets les pieds sur terre et tu te demandes si rêver de tes voyages ne serait pas meilleur que la réalité…

Et bien mon cher Kevin, je peux déjà te répondre sur ce point et te dire que tes rêves seront bien meilleurs que la réalité !

Pourquoi ? Tout simplement car tu n’imagines pas toutes les galères qui vont t’arriver en voyage ! Et je peux te dire qu’il y en aura un grand nombre.

Je parle de quelques galères qui me sont arrivées sur le blog, comme ici ou ici en Ukraine (et il y en a beaucoup d’autres dont je n’ai jamais parlé).
Mais certaines de ces galères m’ont rendu plus fort, car j’ai su me relever.
D’autres de ces galères se sont transformées en de magnifiques rencontres et expériences.

Cette citation issue du livre The Tao of Travel (que je recommande complètement comme lecture) reflète parfaitement ce que je dis :

«La littérature est faite des malheurs des autres.
Un grand nombre de livres de voyage sont des échecs tout simplement à cause de la bonne chance monotone de leurs auteurs « .

« As tu déjà eu ce sentiment d’avoir trop attendu d’un voyage, et finalement d’en avoir été déçu ? »

Ta question me fait aussi sourire, car elle aurait très bien pu se poser si tu souhaitais aller voir un film au cinéma !

« Ryan, j’aimerais bien aller voir le nouveau film « Le seigneur de mon cul sur la commode », sauf que j’ai un gros doute sur la qualité, tu penses que ça vaut le coup d’y aller ? »

Là je t’aurais répondu :

« Une vraie daube ce film, utilise plutôt cet argent pour aller manger mexicain dans ce super restaurant ».

Et là tu m’aurais peut être répondu que tu t’en fiches, car tu as un abonnement UGC illimité et qu’en plus t’aimes pas manger mexicain car ça te fait péter (mais bon là on rentre dans des hypothèses qui n’intéressent personne et je m’éloigne du sujet).

Quoi qu’il en soit, dans cette configuration-là, j’aurais pu clairement répondre à ta question.
Sauf que là non.
Car le film, c’est toi.

C’est à toi Kevin de décider si ce film sera bien ou non.

C’est à toi d’accepter de parler à la personne à côté de toi dans le restaurant, au vendeur de streetfood, au local qui essaie de te vendre un truc inintéressant à un prix exorbitant ou même en général aux inconnus durant ton voyage. Une question, aussi inoffensive soit-elle, peut se transformer en conversation inspirationnel et un étranger n’est qu’un ami que tu n’as pas encore rencontré…

C’est aussi à toi d’accepter de sortir de ta zone de confort et d’être curieux, de jeter ton guide de voyage de temps à autre et de faire quelque chose que tu n’as jamais fait avant.

C’est à toi d’utiliser le pouvoir magique de dire « oui » en voyage :

« Oui, je veux bien me joindre à toi pour aller visiter le temple trucmuche »
« Oui je veux bien accepter ton invitation et venir manger chez toi avec ta famille »

Avec la magie du « oui », tu ne sauras jamais où tu finiras, tu ne sauras jamais qui tu rencontreras ou ce qui pourrait t’arriver. Et c’est bien ça qui rendra ton voyage plus excitant et plus vivant.
Voyager équivaut à changements et choix, et le choix de dire oui t’amènera bien plus souvent dans des endroits plus intéressants que si tu disais non.

Tout le monde est en mesure de parcourir le monde, de rencontrer d’autres personnes, de vivre une expérience unique.
Tout le monde est capable d’ouvrir son esprit, d’explorer, d’essayer quelque chose de différent et de voir les choses différemment.

Si tu abaisses ta garde en voyage, que tu acceptes d’être exposé à quelque chose de différent, que tu ouvres ton esprit tout en laissant tes jugements de côté. Alors je peux te garantir que ce voyage, ton film, sera l’expérience de ta vie.

Encore une fois, tout dépend de toi.

Loading Disqus Comments ...

Sitemap / XML sitemap - Copyright © 2011 - 2015 Blog voyage Le sac à dos - Tous droits réservés - Mentions Légales